Couverture forestière au Togo : l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement à l’œuvre

La couverture forestière au Togo est actuellement centrée comme l’une des préoccupations nationales. Des initiatives ont été entreprises par le…



La couverture forestière au Togo est actuellement centrée comme l’une des préoccupations nationales. Des initiatives ont été entreprises par le gouvernement afin d’assurer la restauration des paysages forestiers. La concrétisation de cette ambition implique plusieurs acteurs dont les promoteurs de projets de développement et les opérateurs économiques.

Sous l’initiative de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE), ces acteurs clés se sont réunis ce mercredi, 26 mai 2021. Cette rencontre vise à les sensibiliser sur la situation forestière ainsi que leur rôle dans la couverture forestière au Togo.

Couverture forestière au Togo, les politiques de reboisement expliquées

L’implication des opérateurs économiques et promoteurs de projets de développement dans la couverture forestière au Togo, est d’une importance capitale. Conformément aux normes régissant la politique forestière, ces acteurs sont appelés à intervenir à trois niveaux.

Il s’agit notamment du reboisement compensatoire, dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et du reboisement citoyen. Ainsi, le reboisement compensatoire exige de toutes entreprises, une intervention dans la déforestation, à travers leurs projets.

« Par une obligation juridique, ils doivent replanter au triple ce qu’ils ont détruit. Là, nous voulons rappeler cela aux entrepreneurs. Le reboisement compensatoire est obligatoire », a expliqué le directeur général de ANGE, AdadjI Koffi Efanam.

Couverture forestière au Togo - l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement à l’œuvreLa politique RSE, quant à elle, est une démarche volontaire des entreprises pour accompagner le reboisement national. « Dans ce cadre, les entrepreneurs et promoteurs peuvent s’engager volontairement à œuvrer avec les parties prenantes dans la reconstruction du couvert végétal », a-t-il indiqué.

 

Reboisement citoyen, l’autre moyen pour une meilleure couverture forestière au Togo

La troisième stratégie inscrite dans la politique forestière est le reboisement citoyen. C’est l’un des meilleurs moyens visant à assurer la couverture forestière au Togo. L’ANGE l’a donc rappelé aux opérateurs économiques.

Le reboisement citoyen, a expliqué le directeur AdadjI Koffi Efanam, est l’appel lancé par l’Etat à l’endroit de tout citoyen, pour la mise en terre d’un plant, chaque 1er juin. Ce, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’arbre. Cette journée a été instaurée depuis le 1er juin 1977.

Pour rappel, le Conseil des ministres de ce 26 mai s’est aussi penché sur le sujet. Le ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, FOLI-BAZI Katari a présenté une communication sur la campagne nationale de reboisement 2021.

Cette campagne démarre officiellement le 1er juin avec la mise en terre de 300.000 plants. L’objectif est d’accroître significativement la couverture forestière nationale et de disposer de la matière première pour les industries transformatrices de bois.

Lire aussi: Togo/Environnement : 4 forêts bientôt aménagées

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.