Couverture électrique au Togo : bientôt plusieurs zones connectées dans le nord du pays

La couverture électrique au Togo préoccupe les autorités. En effet, la ministre Déléguée auprès du Président de la République en…

Parredaction Catégorie Dossiers le 4 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , , , ,

La couverture électrique au Togo préoccupe les autorités. En effet, la ministre Déléguée auprès du Président de la République en charge de l’Energie et des Mines, Mila Mawunyo AZIABLE a effectué une tournée à l’intérieur du pays. Elle a donc procédé au lancement des travaux de démarrage d’un projet de construction d’une Ligne de transport 161 KV dans la ville de Kara.

Subdivisé en divers lots, le projet entre dans le cadre de la couverture électrique au Togo. L’initiative vise, dans les prochains mois, à renforcer l’alimentation en électricité de la région septentrionale du pays à partir du réseau interconnecté de transport géré par la CEB.

Couverture électrique au Togo, les différents lots

Prévu sur 20 mois, le projet relatif à la couverture électrique au Togo permettra de faire un bond vers l’objectif d’accès de toutes les populations togolaises à l’énergie d’ici 2030.

Ce projet, dont la phase d’exécution a été lancée, comporte quatre (04) lots subdivisés en deux notamment le niveau transport et le niveau transformation.

Il s’agit de la construction de la ligne 161 KV Kara-Mango et la construction des lignes 161 KV Mango-Dapaong-Mandouri-frontière Togo pour le transport et de l’extension du poste de Kara et la construction du poste de Mango et enfin, la construction des postes de Dapaong et de Mandouri pour les transformations.

Couverture électrique au Togo, plusieurs zones connectées

Les travaux couvrent principalement l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction d’une ligne de transport électrique sur une distance de 240 km. Ils connecteront plusieurs zones notamment Kara, Mango, Dapaong, Naki et Mandouri.

Couverture électrique au Togo : bientôt plusieurs zones connectées dans le nord du pays

Financé par Exim Bank of India à hauteur de 52 millions $, le projet va être exécuté par trois énergéticiens indiens. Il s’agit de KEC International, deuxième plus grand fabricant indien de tours de transmission d’énergie électrique et l’une des plus grandes sociétés d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction de transmission d’énergie (EPC) au monde ; Transrail Lighting, et Techno Electric & Engineering, deux autres acteurs de poids du secteur énergétique indien.

D’autres visites sont également prévues dans l’agenda de la ministre. Il s’agit notamment des postes de transformation de la CEB à Kara et à Sokodé ainsi que les agences des deux localités.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *