dimanche, octobre 17, 2021


Côte d’ivoire : un retour de Laurent Gbagbo pour le moment incertain

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est sur toutes les lèvres.« Ubi bene ibi patria », là où…

Parredaction Catégorie Politique le 3 août 2020 Étiquettes : , , ,


Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est sur toutes les lèvres.« Ubi bene ibi patria », là où on est bien, là est la patrie. Il en est de même pour l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo. Acquitté depuis janvier 2019, Gbagbo réside encore, contre son gré, en Belgique. Ces derniers mois, l’ex chef d’Etat a entamé des démarches afin de retrouver sa terre natale, la Côte d’Ivoire.

Pour le moment, les autorités ivoiriennes font la sourde oreille concernant la requête de retour de Laurent Gbagbo au bercail. Et cette situation pourrait perdurer jusqu’à la fin des élections présidentielles d’octobre 2020.

le retour de Laurent Gbagbo se heurte à l’absence de passeport

Dans son désir légitime de rentrer en Côte d’ivoire, Laurent Gbagbo avait fait une demande de passeport diplomatique. Un privilège, dont il a en principe droit en sa qualité d’ancien président du pays. Mais, sa demande n’a pas abouti. Il a, donc, préféré faire une nouvelle demande pour l’obtention du passeport ordinaire, celui accordé à tout citoyen ivoirien.

En maintenant le silence, tout porte à croire que les autorités ivoiriennes s’opposent subtilement au retour de Laurent Gbagbo. Ce refus est sûrement fondé par la crainte d’une probable candidature de l’ex dirigeant au scrutin présidentielle en vue.

Ce soupçon a rapidement été balayé par son avocate Habiba Touré, qui clame haut et fort que son client n’a aucunement l’intention de se porter candidat. « Pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour. On parle d’un homme qui a été privé de son pays pendant près de 10 ans. Il veut rentrer chez lui, le plus rapidement possible », a-t-elle précisé.

 Une requête apparemment politisée

Toujours pour sa défense, son avocate a affirmé que ce subterfuge n’est que purement politique. En d’autres termes, un acharnement contre son client. Pour rappel, Laurent Gbagbo est condamné à 20 ans de prison dans l’affaire dite de braquage de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

Pour elle, les autorités ivoiriennes font ce qu’elles veulent en instrumentalisant la justice pour empêcher leretour de Laurent Gbagbo. Or, l’ex président Laurent Gbagbo ne souhaite qu’une seule chose. Rentrer chez lui. « Si la justice ivoirienne est tellement sûre d’elle et de sa procédure, pourquoi a-t-elle peur de le laisser rentrer ? », s’est-elle interrogée.

Par ailleurs, Henri Konan Bédié (HKB), ex chef d’Etat et ancien ennemi de Laurent Gbagbo s’est prononcé sur la situation de son nouvel allié. Pour lui, le retour de Laurent Gbagbo doit pouvoir se faire sans ambages, car la population ivoirienne souhaite ardemment son retour.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *