Côte d’ivoire : que cache la démission du vice-président Daniel Kablan Duncan ?

Depuis la mort, des suites de problèmes cardiaques, du plus proche collaborateur et dauphin désigné du président Alassane Ouattara, les…

Parredaction Catégorie Politique le 14 juillet 2020

Depuis la mort, des suites de problèmes cardiaques, du plus proche collaborateur et dauphin désigné du président Alassane Ouattara, les hommages se succèdent de toutes parts. Dans la foulée, Alassane Ouattara décrète 8 jours de deuil national. Au moment où on se prépare pour les cérémonies d’inhumations avec tout son cortège des questions liées à sa succession, d’autres évènements pas des moindres sont signalés. Il s’agit de la démission, ce lundi 13 juillet, du vice-président Daniel Kablan Duncan. Que cacherait cette démission ?

En effet, malgré le caractère persistant des rumeurs sur une éventuelle démission du vice-président de la République de Côte d’Ivoire durant le week-end et que le nom de ce dernier ne figurait pas sur la liste des personnalités devant assister à la cérémonie d’hommages nationales au premier ministre Amadou Gon Coulibaly, beaucoup continuaient par croire à une fausse information sur la démission de ce dernier. Mais, cette rumeur va rapidement se transformer en clameur.

Par un communiqué officiel signé par Patrick Achi, Secrétaire général de la présidence ivoirienne, la démission de Daniel Kablan Duncan de son poste de vice-président de Côte d’Ivoire vient d’être actée. « Le Vice-Président de la République, Monsieur Daniel Kablan Duncan, a remis au Président de la République, Monsieur Alassane Ouattara, sa démission du poste de Vice-Président de la République pour des raisons de convenances personnelles. ». C’est en ces termes que le communiqué du secrétariat de la présidence ivoirienne a rendu publique l’information.

Daniel Kablan Duncan quitte, donc, son poste au lendemain du décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais lorsqu’on regarde la scène politique ivoirienne aujourd’hui, on se pose toujours des questions sur l’opportunité d’une telle décision même si officiellement l’on parle de raisons de convenance.

De toutes manières, dans les jours à venir, l’on saura, avec exactitude, tout sur le théâtre que nous offre le président ivoirien Alassane Ouattara et son parti, surtout avec cette démission qui vient s’ajouter à celle de certains ministres au lendemain de la désignation de Gon Coulibaly comme candidat du RHDP. Mais, est-il vrai de dire que le RHDP traverse déjà des moments difficiles.

Pour rappel, selon les confrères d’Afrique sur 7, si l’annonce de la démission de Daniel Kablan Duncan a été faite, ce lundi, par le Secrétaire général de la Présidence, cette démission du Vice-Président ivoirien remonte au 27 février dernier. Ceci prouve à suffisance que les raisons de cette démission sont ailleurs.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *