Coronavirus en CI : les populations de Abidjan enfin libérées

Le Coronavirus en CI (Côte d’ivoire) a plombé les activités comme dans plusieurs autres pays africains. Mais, les Abidjanais et…

Parredaction Catégorie Société le 16 juillet 2020 Étiquettes : ,


Le Coronavirus en CI (Côte d’ivoire) a plombé les activités comme dans plusieurs autres pays africains. Mais, les Abidjanais et Abidjanaises peuvent, enfin, circuler librement depuis hier mercredi 15 juillet 2020. Ce, après trois mois d’isolement de la capitale ivoirienne des autres villes du pays et du reste du monde.

Mais, cette mesure vient d’être levée par le Conseil National de Sécurité (CNS), sur avis du conseil scientifique. Les autorités ont voulu à travers cette action limiter la propagation du Coronavirus en CI.

Exclusif: Vitalité des PME en Afrique après le COVID-19

Selon, le communiqué de la CNS, la levée de la mesure relative à l’isolement du Grand Abidjan a été motivée par l’opérationnalisation des cinq « hubs régionaux » de prise en charge à l’intérieur du pays. Il s’agit notamment « de Bouaké, San-Pédro déjà opérationnels et Gagnoa, Korhogo et Abengourou en voie d’achèvement ». Toutefois, d’autres mesures restrictives restent en vigueur.

Coronavirus en CI , les frontières toujours fermées

Les Ivoiriens, en particulier les opérateurs économiques, peuvent maintenant se déplacer à l’intérieur de leur pays. Cependant, ils ne pourront pas se rendre dans d’autres pays, ni recevoir des marchandises venant d’autres ports.

Contre le Coronavirus en CI , la CNS a décidé du maintien de la fermeture des frontières terrestres et maritimes. Egalement, l’état d’urgence reste maintenu jusqu’au 30 juillet avec la fermeture des bars, boîtes de nuit et lieux de spectacle. Malgré toutes ces mesures, le pays risque de connaitre une remontée de contaminations.

Coronavirus en CI, risque de contaminations massives

Bien avant la levée de l’isolement du Grand Abidjan, le CNS a déploré le non-respect des mesures barrières notamment le port du masque (cache-nez) par les Ivoiriens, en particulier les Abidjanais. D’où l’application du contrôle systématique du port de masque dans les véhicules et les lieux publics.

Désormais, les habitants de la capitale  pourront rendre visite à leur famille à l’intérieur du pays et vice versa. Aussi, ils pourront, entre autres, assister aux funérailles. Assouplissante, cependant, cette situation inquiète beaucoup d’Ivoiriens.

Lire aussi: Le secteur du coton, lourdement touché par la crise du Covid19

« Finalement l’isolement d’Abidjan n’a servi à rien, mais il a permis de cultiver au maximum le virus du Corona pour le rependre dans les autres régions. Les villes de l’intérieur avec les hôpitaux qui n’existent que de nom deviendront des mouroirs. N’importe quoi », a commenté un internaute.

A l’annonce de la fin de l’isolement de la ville d’Abidjan, le 13 juillet dernier, le nombre de personnes atteintes du Coronavirus en CI était de 12 872 pour 84 décès et 6810 guérisons.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.