Coopération économique: l’ancien représentant de la BAD chez Victoire Tomegah Dogbé

La cheffe du gouvernement togolais, Victoire Tomegah Dogbé, a reçu les salutations d’adieux de Georges Bohoussou. Il s’agit du Représentant…

Parredaction Catégorie Dossiers Economie le 3 février 2021 Étiquettes : , , , , ,

La cheffe du gouvernement togolais, Victoire Tomegah Dogbé, a reçu les salutations d’adieux de Georges Bohoussou. Il s’agit du Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement au Togo arrivé à terme de sa mission après trois années. Chez le Premier ministre, Georges Bohoussou a réaffirmé l’engagement de la BAD à soutenir les projets de développement du Togo.

En effet, la BAD est une institution financière multinationale créée en 1964 qui a son siège à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’institution contribue au développement et au progrès social des États africains à travers des appuis financiers des projets.

Un portefeuille conséquent pour le Togo

D’après l’ex représentant résident, Georges Bohoussou, le portefeuille actuel en termes d’engagement entre la BAD et le Togo est d’environ 265 milliards de FCFA. C’est une enveloppe conséquente et la BAD entend continuer sur cette lancée.

Parce que, explique Georges Bohoussou, « il y a des projets dont les deuxièmes phases sont en préparation et çà devrait augmenter l’engagement de la BAD au Togo ». Il faut préciser que plusieurs initiatives notamment dans les domaines de l’agriculture, l’infrastructure, et l’énergie ont bénéficié du financement de la BAD.

Un au-revoir difficile

C’est un chagrin de départ pour Georges Bohoussou, qui dit avoir eu un passage parsemé de très bonnes actions de part et d’autre. Avant de quitter le pays, l’ex premier responsable de la BAD au Togo a tenu à remercier le gouvernement pour son appui « constant » durant son séjour.

Les échanges entre Georges Bohoussou et Victoire Tomegah Dogbé ont porté sur les perspectives relatives à la coopération entre la BAD et le Togo. Ce fut également l’occasion pour Georges Bohoussou de louer et magnifier la clairvoyance et la vision du chef de l’État, Faure Gnassingbé. Pour, précise-t-il, « avoir réussi à faire du Togo, une destination prisée et préférée des bailleurs des fonds et autres partenaires techniques ».

Pour rappel, Georges Bohoussou est remplacé par Wilfrid Paterne Abiola, qui a pris fonction au Togo depuis le 1er décembre 2020.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *