Coopération décentralisée au Togo, un accélérateur du développement des communes

La coopération décentralisée au Togo est un facteur clé qui participe à l’éclosion des collectivités locales. Ainsi, les acteurs impliqués…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La coopération décentralisée au Togo est un facteur clé qui participe à l’éclosion des collectivités locales. Ainsi, les acteurs impliqués s’inscrivent dans cette démarche afin de bénéficier de ses fruits. Lomé, la capitale togolaise abrite dans ce sens, un forum national sur l’Action Internationale des Collectivités Territoriales (AICT).

L’initiative est portée par la Faîtière des communes du Togo (FCT). Les travaux de cette rencontre axée sur la coopération décentralisée au Togo ont officiellement démarré ce mercredi, 23 juin 2021. Les ambassadeurs de l’Union Européenne, Joaquin Tasso Vilalonga, de la France, Jocelyne Caballero et de l’Allemagne, Matias Veltin, ont brillé de leurs présences à cette cérémonie.

Lire aussi: Coopération décentralisée: la diplomate Jocelyne Caballero en tête-à-tête avec Florence Kouigan

Coopération décentralisée au Togo, les objectifs de l’AICT

En organisant le forum national sur l’AICT, la FCT entend atteindre un but bien précis. Il s’agit de promouvoir auprès des cent dix-sept (117) communes, une meilleure coopération décentralisée au Togo. Ceci, dans le but d’accélérer leur développement.

Coopération décentralisée au Togo, un accélérateur du développement des communes

Concrètement, il est question d’outiller les responsables des communes sur les stratégies à mettre en place en matière de mobilisation des ressources. Que ce soit sur le plan national ou international, ils seront aptes à mieux relever les défis de développement.

Lire aussi: Coopération décentralisée: Jean-Pierre Fabre a conféré avec Jocelyne Caballero

« L’action internationale est indissociable de la conduite efficiente de l’ensemble des missions reconnues aux collectivités locales », a reconnu la présidente de la FCT, Florence Yawa Kouigan. D’après l’autorité locale, la faîtière ambitionne d’amener l’ensemble des membres à s’engager dans des partenariats « solides » au profit de leurs territoires respectifs.

Coopération décentralisée au Togo, les précisions du ministre Edjeba

C’est le ministre délégué en charge du Développement des Territoires, Essomanam Edjeba, qui a présidé la cérémonie d’ouverture du forum national sur l’AICT. Selon le ministre, la coopération décentralisée est un partenariat entre communes togolaises et collectivités territoriales locales étrangères.

Coopération décentralisée au Togo, un accélérateur du développement des communes

Ainsi, précise-t-il, qu’elle soit bilatérale, multilatérale, horizontale ou verticale, la coopération décentralisée au Togo constitue l’une des voies de développement des collectivités locales. « L’événement qui nous réunit ce matin est capital pour nos collectivités territoriales et une étape de grande importance dans l’amélioration des conditions de vie de nos populations », a souligné le ministre Edjeba.

Il faut rappeler que c’est grâce au soutien du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGol) que ce forum national sur l’AICT est organisé.

Lire aussi: Décentralisation : sommet AIMF à Tunis, le Togo, bon exemple

Christelle A.

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *