Togo : les députés à l’école du contrôle de la bonne gouvernance

Les élus du peuple et leurs collaborateurs renforcent leurs capacités sur la maîtrise des outils de contrôle de la bonne…

Parredaction Catégorie Dossiers le 27 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Les élus du peuple et leurs collaborateurs renforcent leurs capacités sur la maîtrise des outils de contrôle de la bonne gouvernance. Les travaux de cet atelier de trois (03) jours ont débuté ce mardi, 27 octobre 2020 à Lomé.

Ledit séminaire entre dans le cadre du Programme d’Appui à la Gouvernance Economique (PAGE). L’initiative a bénéficié de l’appui financier de la Banque Mondiale (BM) et de l’Union Européenne. Le but est de renforcer les capacités des députés en ce qui concerne la bonne gouvernance afin qu’ils puissent mieux accomplir leurs missions.

Mieux gérer les finances publiques gage de bonne gouvernance

Le contrôle parlementaire est très important dans la gestion des finances publiques. C’est ce qu’a indiqué la représentante de la BM au Togo, Awa Cissé Wagué, à l’ouverture de l’atelier de formation sur le contrôle de la bonne gouvernance.

Aussi, c’est un outil d’amélioration de la transparence et de la redevabilité des gouvernants en ce qui concerne les actions publiques. « Pour pouvoir mettre en œuvre des actions publiques qui permettent d’avoir un impact important sur la population, il faut qu’il y ait du contrôle », a précisé Madame Awa Cissé Wagué.

D’après elle, le renforcement des capacités des députés augmentera la redevabilité des gouvernants notamment celle de l’administration publique.

Une formation au menu riche

Plusieurs modules sont inscrits au programme de ces trois jours de formation. Les thématiques portent en général sur la bonne utilisation de ressources publiques.

Les parlementaires vont d’abord analyser l’exercice du contrôle parlementaire à travers les différents outils dont dispose l’Assemblée Nationale. Ensuite, ils vont être outillés sur les procédures d’exécution du budget dont le contrôle des dépenses publiques.

« Dans l’exécution, quels contrôles peuvent être faits lorsque le parlement veut s’assurer de l’efficacité, de l’efficience. Nous allons le voir », a indiqué Apollinaire Elognon. Il est Consultant Formateur. Les élus du peuple vont enfin étudier le projet de loi de règlement ainsi que ses annexes. Il s’agit d’un dispositif qui apporte des éclaircissements sur l’exécution du budget.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *