Consommation locale togolaise: vers l’adoption d’un document stratégique

La consommation locale togolaise préoccupe les autorités. En effet, la promotion de la consommation des produits locaux fait partie des…



La consommation locale togolaise préoccupe les autorités. En effet, la promotion de la consommation des produits locaux fait partie des priorités du gouvernement togolais. Un document stratégique devant guider les actions de la valorisation du Made in Togo a été donc élaboré. Mardi, 12 janvier 2021, un atelier de deux jours consacré à la validation dudit document a été ouvert à Lomé.

Le document soumis à validation a été élaboré par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale. Le projet a bénéficié d’un appui de la délégation de l’Union Européenne au Togo.

La consommation locale togolaise, passer au peigne fin le document

La rencontre réunit les différents acteurs impliqués notamment du secteur privé, artisanal, de l’administration ainsi que de l’industrie. Ensemble, ils vont passer au peigne fin ce document stratégique en vue de son adoption.

L’initiative fait suite à l’organisation du « Mois du consommer Local » en octobre 2020 avec les pays frères de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Selon les premiers responsables, ce document a un double objectif.

D’une part, il va servir de « gouvernail pour la promotion de la consommation locale togolaise ». D’autre part, il propose des actions à mettre en œuvre cette consommation locale togolaise. Cela contribuera avec efficacité au développement économique et social du Togo.

Encourager la production et la consommation locale togolaise

Les travaux de cet atelier de validation ont été lancés par le secrétaire général du ministère du commerce, Abe Talime. D’après lui, l’adoption d’une stratégie pour la promotion de la consommation locale et la mise en œuvre de son plan d’action sont essentielles pour le Togo.

Elles permettront de mettre en exergue et de valoriser les potentialités multisectorielles de notre pays ainsi que le label « Made in Togo ». C’est ce qu’a fait savoir Abe Talime. La finalité est d’encourager davantage la production ainsi que la transformation (de la petite à la grande échelle).

Aussi, a ajouté l’autorité administrative, l’adoption va susciter l’envie et l’intérêt des populations pour la consommation ou l’utilisation des divers biens et services locaux.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *