vendredi, septembre 24, 2021


Togo : les autorités ambitionnent de faire de la consommation locale un levier de développement

Inciter plus que jamais les Togolais à la consommation locale. Il s’agit des produits et services locaux. C’est ce à…

Parredaction Catégorie Economie le 13 août 2020 Étiquettes : , , , ,


Inciter plus que jamais les Togolais à la consommation locale. Il s’agit des produits et services locaux. C’est ce à quoi s’attèle ces dernières années le gouvernement. A cet effet, il n’a cessé de mettre en place des initiatives pour encourager la consommation des purs produits du terroir.

L’objectif est d’une part de soutenir les innovations de production et de transformation des produits locaux. D’autre part, le gouvernement ambitionne d’agir sur les habitudes de consommation locale grâce à des campagnes de promotion adaptées. Ceci afin d’influer sur la création d’emplois et de la richesse au Togo. En clair, créer une aubaine pour l’économie togolaise.

Une qualité exportable

Au Togo, l’agriculture est le premier secteur économique. Elle s’est érigée sur un mode de production agricole dépouillée d’usage de substances chimiques. En l’occurrence les pesticides, les engrais de synthèse ou les organismes génétiquement modifiés. Ce qui confère aux produits togolais une qualité biologiquement saine.

Cela lui vaut donc la deuxième place sur le continent africain après l’Egypte. Sur le plan mondial, le Togo occupe la 14ème place, avec en prime une palme d’or pour ses exportations de Soja. 40 000 hectares de terres sont exploités pour cette culture.

Les produits locaux togolais sont fortement désirés à l’extérieur. C’est ce que confirme le volume d’exportation enregistré vers l’Union Européenne (UE). Elle est passée de 22 000 à 45 000 tonnes. Soit une hausse de 102 % sur la période 2018-2019. Les autres domaines outre que l’agriculture ne sont pas du reste.

La consommation locale, un impact fort sur l’économie nationale

Eu égard aux précédentes performances, il est plus que vital pour l’Etat togolais de privilégier la consommation locale. Ceci en renforçant le rôle des petits producteurs pour orienter la consommation urbaine ou internationale vers ces produits.

Cette mesure devrait faciliter l’entreprenariat des jeunes. Aussi, elle pourrait garantir les emplois et de ce fait, augmenter le pouvoir d’achat. La transformation des produits locaux, quant à elle, stimulerait davantage leur créativité. Ce qui pourrait faire des jeunes des acteurs à part entière de développement du pays.

De nous, par nous, pour nous. Que ce soit des produits de consommations, de soins ou artisanaux, les entrepreneurs ne manquent pas d’ingéniosité. C’est ce qu’illustrent les plus de 250 produits togolais sur le marché dont la qualité n’a rien à envier aux mêmes gammes de produits importés.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *