dimanche, octobre 17, 2021


Opérationnalisation des maisons de justice au Togo : le gouvernement fait le bilan et se projette

Les maisons de justice sont opérationnelles au Togo depuis 2018. Quatre (04) ans après la création de ces structures de…



Les maisons de justice sont opérationnelles au Togo depuis 2018. Quatre (04) ans après la création de ces structures de proximité, les autorités togolaises peuvent véritablement se réjouir. Considérées comme des institutions non juridictionnelles, celles-ci ont positivement impacté la vie des populations bénéficiaires.

C’est ce que révèle la communication présentée par le ministre de la Justice et de la Législation, Kokouvi Pius Agbetomey, ce mercredi, 15 septembre 2021. Réunis en conseil, les ministres ont abordé au cours des travaux la question relative à la mise en place des maisons de justice au Togo.

Création des maisons de justice au Togo, un bilan encourageant

En effet, toutes les régions sur l’ensemble du territoire national, disposent des maisons de justice. La mise en place de ces centres, se situant dans un contexte de proximité, a été décidée en 2018 par décret présidentiel.

La création des MDJ se réalise à un rythme soutenu. Telle est l’appréciation faite par l’exécutif. Aujourd’hui, le Togo dispose de dix-sept (17) maisons de justice, toutes opérationnelles. Celles de Cinkassé, Dapaong, Agoe-Nyivé et Baguida sont les premières à être installées (2018).

Cinq (05) centres ont vu le jour en 2020, notamment dans les localités de Sanguera, Kpélé Adéta, Anié, Soudou et Kétao. 2021 se présente actuellement comme la plus prolifique. Bien que l’année ne soit pas encore écoulée, les maisons de justice de Gando, Kantè, Pagouda, Bafilo, Tchamba, Djarkpanga, Tohoun et Elavagnon sont opérationnelles.

Opérationnalisation des maisons de justice au Togo : le gouvernement fait le bilan et se projetteMaisons de justice au Togo, maintenir le cap et faire davantage

La communication faite par le ministre Kokouvi Pius Agbetomey, a permis à l’exécutif de s’enquérir des avancées enregistrés dans l’opérationnalisation des maisons de justice. Aussi, les réflexions ont porté sur les nouvelles perspectives.

Selon le conseil des ministres, les résultats obtenus témoignent de l’adhésion des populations à cette initiative. Dans leur fonctionnement, les MDJ reposent sur trois principes notamment la gratuité, la simplicité et la célérité.

Elles ont pour but de faciliter, par la conciliation ou la médiation, la résolution de petits litiges. Aussi, les MDJ apportent un premier niveau de conseil et d’information juridique aux populations à la base. « Au vu des excellents résultats, le maillage du territoire se fera progressivement », a promis le conseil des ministres.

Les chiffres révèlent qu’au premier semestre 2021, 1209 saisines dont 449 demandes d’information juridique et 760 demandes de médiations conciliations ont été recensées avec un taux de réussite de 92,71%.

Lire aussi: Des maisons de justice au Togo, pour se rapprocher davantage de la population

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *