Commune Golfe 5: le budget 2021 revu à la baisse

Le Conseil municipal de la commune Golfe 5 (Aflao Gakli) a débuté l’examen du budget de l’exercice 2021. Ouverts, ce…

Parredaction Catégorie Finance le 27 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , ,

Le Conseil municipal de la commune Golfe 5 (Aflao Gakli) a débuté l’examen du budget de l’exercice 2021. Ouverts, ce mardi 26 janvier, les travaux de cette session budgétaire s’étendent sur quatre jours. Contrairement à 2020, le budget initial de 2021 a connu une nette réduction.

La session budgétaire est présidée par le maire Kossi Aboka. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de plusieurs autorités administratives et traditionnelles. Parmi elles, le préfet du Golfe, Komlan Agbotsè, ainsi que le chef canton d’Aflao Gakli, Togbui Dzidzoli Detu X.

Commune Golfe 5: les raisons de la réduction du budget

Kossi AbokaÀ cette session, le maire Aboka et son équipe ont pour mission d’adopter le budget devant servir à mener des activités de la municipalité. Le budget soumis pour évaluation est d’un milliard cent vingt millions (1.120.000.000) de FCFA. Par contre, celui de l’année précédente (2020) était fixé à environ deux milliard quatre cent millions (2.400.000.000) de F CFA.

Selon l’autorité locale, cette nette réduction enregistrée s’explique par deux raisons principales. Elles sont, d’une part, la pandémie de la Covid-19 et d’autre part, l’ineffectivité du recouvrement. « La pandémie a mis à genoux notre économie et ça se fait sentir à tous les niveaux. Nous allons nous évertuer », a indiqué Kossi Aboka.

Pour le maire de la commune Golfe 5, il faudrait beaucoup travailler pour remonter la barre. Parce que, explique-t-il, sans le recouvrement, la commune ne pourra pas réaliser 1.120.000.000 FCFA. Il a, par ailleurs, inviter les populations à une parfaite participation.

Les priorités de la commune du Golfe

En plus de l’adoption du budget, le maire et ses adjoints vont faire le point des différents projets réalisés en faveur de la population de la commune Golfe 5. Aussi, les actions menées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 seront au cœur des discussions.

« Nous aurons à parcourir les lignes essentielles qui concernent les besoins des populations », a précisé Kossi Aboka. Essentiellement, les réflexions vont être menées autour des projets d’assainissement, des routes, la construction des écoles, des états civils ainsi que la gestion des déchets ménagers.

Pour Kossi Aboka, il est important que chaque citoyen participe volontairement à l’émergence de sa localité, puisque c’est l’homme qui est au centre du développement.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *