Togo : le quartier Aguiakomé doté d’un nouveau CDQ

Des Comités de Développement de Quartier (CDQ)  créer pour contribuer au développement. Ainsi, le week-end dernier, le quartier Aguiakomé dans…

Parredaction Catégorie Société le 12 août 2020 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Des Comités de Développement de Quartier (CDQ)  créer pour contribuer au développement. Ainsi, le week-end dernier, le quartier Aguiakomé dans la commune du Golfe 4 a installé le sien. Ceci, pour faire émerger des Comités de Développement de Quartier qui répondent efficacement aux questions de développement local. C’est dans cette logique que les quartiers de la capitale togolaise se dotent presque tous d’équipes dirigeantes.

Cette démarche intervient suite à la mise en place des élus locaux en 2019. L’initiative, menée en faveur des populations locales, vise à concrétiser davantage le processus de décentralisation au Togo.

Comités de Développement de Quartier, une équipe engagée

Le quartier Aguiakomé a enfin à sa tête une équipe dirigeante du Comités de Développement de Quartier à Aguiakomé à Lomé. Il s’agit d’un bureau composé de 7 membres élus pour un mandat de 3 ans renouvelable. Cette nouvelle équipe fraichement instaurée est dirigée par M. Komlassan Ayaovi Robert.

Ce dernier s’est engagé à faire resplendir comme jamais auparavant ce quartier. « Nous nous attèlerons à mettre ce quartier au propre », a-t-il laissé entendre. Pour lui, l’autre défi majeur à relever serait l’évacuation de l’eau pluviale qui constitue un véritable souci pour les habitants.

« Nous prions la mairie de nous aider à ouvrir des canaux d’évacuation des eaux pluviales pour que tous les habitants du quartier puissent mieux vivre ». Cette doléance formulée par le nouveau bureau rassure de sa volonté à trouver des solutions conformes aux réalités locales.

Un pas rassurant vers la décentralisation

Le développement doit être impulsé par des acteurs engagés, ouverts et compétents. Et cela, le gouvernement togolais semble l’avoir enfin bien compris. En témoigne une nouvelle fois, la priorité qu’il accorde à la décentralisation et au développement local.

L’installation progressive des bureaux Comités de Développement de Quartier  en milieu urbain devrait favoriser à terme le renforcement de la décentralisation au Togo. Elle permettrait surtout aux élus de décider sur place des solutions à apporter aux problèmes qu’ils connaissent mieux que quiconque.

Désormais, ils pourront pleinement exercer leur mandat. Ceci en étant libre de prendre leurs responsabilités.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *