Erosion côtière : le Comité Régional de Pilotage du Projet WACA en session à Lomé

Une session du Projet WACA se table sur la problématique de l’érosion côtière, de la pollution et de l’inondation qui…

Parredaction Catégorie Société le 24 novembre 2021 Étiquettes :


Une session du Projet WACA se table sur la problématique de l’érosion côtière, de la pollution et de l’inondation qui constitue une situation préoccupante pour les Etats. Le Togo n’est pas épargné par ce phénomène qui fait des victimes au jour le jour, le long des côtes togolaises.

La Commission de l’UEMOA, sous l’égide des ministres en charge de l’environnement accorde une attention particulière à ce phénomène de dégradation côtière dans l’agenda d’intervention au niveau communautaire.

Ce mercredi 24 novembre 2021, le Togo accueille la 7e session du Comité Régional de Pilotage du Projet ‘West Africa Coastal Areas Management Program’ (WACA). Ce comité est l’organe d’impulsion et d’orientation du projet.

Les Résultats du Projet WACA en revue

Le projet WACA a été développé en partenariat avec les populations d’Afrique de l’Ouest qui vivent sur la côte et en dépendent pour leurs moyens de subsistance, leur nutrition, leur sécurité alimentaire et leur prospérité.

Erosion côtière : le Comité Régional de Pilotage du Projet WACA en session à LoméLe programme appuie depuis son lancement en 2018, les efforts déployés par les pays pour améliorer la gestion de leurs ressources côtières communes et réduire les risques naturels et anthropiques auxquels sont exposés les communautés côtières.

Cette rencontre de Lomé sera donc une occasion pour passer en revue les résultats probants du projet WACA au Togo.

Au Togo, les principaux résultats obtenus dans la mise en œuvre du projet sont, entre autres la réalisation du bilan 2020 des littoraux ; la réalisation de l’étude de faisabilité pour la mise en place de l’observatoire régionale du littoral ouest-africain ; la contribution à l’organisation de la conférence des parties de la Convention d’Abidjan et à l’adoption des protocoles additionnels ; le choix des sites et la conduite des études préalables à la réalisation des infrastructures pour atténuer le phénomène ; la mise en place du Conseil Scientifique Régional pour accompagner par des avis scientifique et techniques le choix et la réalisation des investissements ; la mise en œuvre séquentielle des Plans d’Action de Réinstallation pour faciliter la réalisation des infrastructures prévues ainsi que la réalisation de certaines infrastructures.

Les perspectives d’avenir

Le projet, dans sa globalité, ambitionne d’accélérer le démarrage et l’achèvement des infrastructures prévues pour atténuer le phénomène de la dégradation côtière sur les sites retenus.

Erosion côtière : le Comité Régional de Pilotage du Projet WACA en session à LoméAussi, le projet WACA veut-il œuvrer pour la mise à l’échelle du projet avec son élargissement à d’autres pays côtiers de la région. « Trois (3) autres pays à savoir la Gambie, le Ghana et la Guinée-Bissau sont dans le pipeline pour rejoindre incessamment le projet », indique-t-on.

Par ailleurs, à moyen et à long terme, le projet envisage de couvrir tous les dix-sept (17) pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest et du Centre tout en renforçant les actions dans les pays déjà couverts.

Rappelons que le projet couvre six (6) pays notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Sénégal, Sao-Tomé et Principé et le Togo.

Bernard Adzorguenu

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.