dimanche, octobre 17, 2021


Code du cinéma au Togo : un outil d’épanouissement professionnel  

Le monde du 7ème art dispose désormais d’un dispositif juridique. Les parlementaires ont, à l’unanimité, procédé à l’adoption du code…

Parredaction Catégorie Culture le 22 septembre 2021 Étiquettes :


Le monde du 7ème art dispose désormais d’un dispositif juridique. Les parlementaires ont, à l’unanimité, procédé à l’adoption du code du cinéma au Togo. Le document prend aussi en compte les images animées.

L’adoption du code du cinéma au Togo vient agrandir l’arsenal juridique du pays, qui a engagé ces dernières années, des reformes ambitieuses. Ce document a fait l’objet d’étude à la 3ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de 2021.

Code du cinéma au Togo : un outil d’épanouissement professionnel  Code du cinéma au Togo, un dispositif qui révolutionne le 7ème art

D’après la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi Tsegan, le code du cinéma au Togo vise principalement à protéger la créativité des auteurs et des artistes. D’une manière générale, le dispositif met à l’abri, tous les acteurs impliqués dans l’acte de création cinématographique.

Composée de 227 articles répartis en 10 titres, la loi portant Code du cinéma et de l’image animée assure la protection du public contre les contenus nocifs ou illicites. Aux créateurs du 7ème art, elle offre la garantie d’une juste rémunération ainsi que le respect de leur droit moral.

Cette loi, a indiqué Mme Tsegan, prolonge effectivement les législations récentes tendant à favoriser l’accès à des programmes cinématographiques de qualité, diversifiés et pluralistes. « Pour s’assurer d’une application efficace du nouveau cadre ainsi posé, cette loi crée le centre national du cinéma et de l’image animée ainsi que la cinémathèque nationale et la billetterie nationale de la cinématographie », a-t-elle précisé.

Code du cinéma au Togo : un outil d’épanouissement professionnel  
Réalisateur Steven AF

Code du cinéma au Togo, un nouveau pas dans la professionnalisation du secteur

Au parlement, le gouvernement était représenté par le ministre de la Culture et du Tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou. Les promoteurs et réalisateurs togolais y étaient aussi. L’adoption du code du cinéma au Togo, permet au pays, de franchir une étape importante dans sa politique de développement et de professionnalisation du secteur.

C’est ce qu’a fait savoir le ministre dans son intervention. En effet, la nouvelle loi conditionne l’accès aux métiers du cinéma et de la vidéographie. Pour le ministre, elle servira de catalyseur pour le gouvernement dans sa politique de promotion et de développement d’une industrie du septième art.

Aussi, elle réglemente l’installation et l’exploitation des entreprises de production cinématographique et vidéographique ainsi que celles des industries de distribution.

Lire aussi: Covid-19/Nouvelles mesures : autre coup dur pour le secteur culturel en convalescence

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *