Togo/L’extrémisme violent : la division du comité interministériel de la Kéran désormais opérationnelle

Le Togo a approuvé, le 15 mai 2019, la création d’un CIPLEV Togo (comité interministériel de prévention et de lutte…


[bsa_pro_ad_space id=4]

Le Togo a approuvé, le 15 mai 2019, la création d’un CIPLEV Togo (comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent). Dans cette optique, une délégation du CIPLEV, conduite par son président, s’est rendue le 03 septembre dernier à Kanté. Il s’agit de procéder à la présentation officielle de son personnel d’appui aux membres de son démembrement préfectoral de la Kéran.

Ils sont au total 11 agents de la fonction publique nommés par arrêté n°0845 / MFPTRAPS du 16 mars 2020. Ils sont mis à la disposition du CIPLEV Togo. Ces agents auront pour mission d’accompagner le CPPLEV-Kéran dans l’accomplissement des différentes missions de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent.

Les objectifs de la mise en place du CIPLEV Togo

En plus de tous les dispositifs militaires déployés sur toute l’étendue du territoire national, le CIPLEV Togo a été mis en place. Ceci grâce à la vision du chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé.

Il s’inscrit dans le souci permanent « de protéger tous les citoyens contre toute violence extrémiste », a expliqué à l’Atop le lieutenant-colonel Akobi Messan, président du CIPLEV Togo et secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Le CIPLEV Togo, précise-t-il, « a pour entre autres charges de marquer la présence de l’État ». Pour le lieutenant-colonel Akobi Messan, cette présence de l’Etat se manifeste par celle des forces de défense et de sécurité. Il s’agit, également, de la présence des services déconcentrés auprès des populations. Ceci, afin de permettre « une mutualisation des actions de toutes ces entités impliquées », a-t-il indiqué.

Les moyens d’actions du Comité préfectoral (CPPLEV)

Le CPPLEV entend, également, organiser dans les jours à venir, des séances de sensibilisation sur la non-violence auprès des populations. Il s’agira d’amener ces dernières à opter pour le règlement à l’amiable de tout différend en adoptant des comportements citoyens. Les valeurs de tolérance et du vivre-ensemble seront véhiculées.

Le préfet Douti N’Sarma Mabiba, président du CPPLEV-Kéran, a témoigné toute sa gratitude aux plus hautes autorités du pays. Il n’a pas manqué de remercier le CIPLEV Togo pour la mise à disposition de ce personnel d’appui. Ceci dans ce souci du renforcement de la sécurité et de la préservation du climat de paix au Togo.

Avant cette cérémonie d’introduction du personnel d’appui, les membres du CPPLEV s’étaient retrouvés le lundi 31 août dernier. Cette rencontre avait permis aux participants d’échanger sur la situation des foyers de tension et d’élaborer des stratégies dans le but de résoudre définitivement ces litiges.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *