Togo : le cinéma francophone sera fêté à Kara puis à Lomé

Kara et Lomé abriteront la deuxième édition de la fête du cinéma francophone au Togo respectivement les 18 et 19…



Kara et Lomé abriteront la deuxième édition de la fête du cinéma francophone au Togo respectivement les 18 et 19 mars à Kara puis du 22 au 26 mars à Lomé. Ce sera dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la francophonie.

Lancée officiellement ce lundi par la Représentation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour l’Afrique de l’Ouest et l’Ambassade de France au Togo en partenariat avec l’Institut Français du Togo entre autres, la fête du cinéma francophone de Lomé a pour objectif de faire découvrir au public, les productions cinématographiques francophones à travers la projection d’une dizaine de films du Burkina Faso, du Cambodge, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Sénégal et du Togo.

Des innovations de la fête du cinéma francophone, acte 2

Togo : le cinéma francophone sera fêté à Kara puis à LoméL’édition de cette année de la fête du cinéma francophone est pleine d’innovations selon Mme Thi Hoang Mai TRAN, Représentante régionale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour l’Afrique de l’Ouest. « Pour la 2e édition de la fête du cinéma francophone de Lomé, nous espérons toucher directement près d’un millier de spectateurs. Pour cela, la représentation de l’OIF pour l’Afrique de l’ouest et l’Ambassade de France au Togo ont innové en intégrant la Ville de Kara », a-t-elle indiqué.

La seconde innovation sera la présence au Togo du réalisateur Franco-ivoirien, Philippe Lacôte, dont le long métrage « La nuit des rois » était soutenu par le fonds Images de la francophonie.

Nouvel essor du cinéma togolais

Togo : le cinéma francophone sera fêté à Kara puis à LoméDe son côté, le Ministre de la culture, Lamadokou Kossi, a indiqué que le cinéma togolais prend un nouvel élan grâce à l’engagement des uns et des autres. « Aujourd’hui je puis affirmer avec certitude que le cinéma togolais connaît un nouvel élan. La synergie d’action mise en place par le gouvernement, impliquant l’ensemble des acteurs du monde du cinéma, a démontré que ce ne sont point les talents qui manquent pour l’épanouissement du 7e art au Togo », a affirmé le ministre Lamadokou Kossi.

Ce dernier n’a pas manqué de mettre un accent particulier sur l’engagement et la disponibilité de l’OIF à accompagner le Togo sur de nombreux chantiers dont celui du développement cinématographique.

Rappelons que le thème « La Francophonie de l’avenir » de la journée Internationale de la Francophonie qui est célébrée à travers le cinéma veut se rapprocher des peuples des Etats.

Boscar A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.