vendredi, décembre 9, 2022


Togo/CHU Campus : 5 syndicats de la santé annoncent une grève pour le 11 août prochain

Dans la lutte contre la pandémie, des mesures ont été prises pour encourager et protéger le personnel soignant. Curieusement, au…

Parredaction Catégorie Santé le 6 août 2020 Étiquettes : ,


Dans la lutte contre la pandémie, des mesures ont été prises pour encourager et protéger le personnel soignant. Curieusement, au CHU campus de Lomé, ces engagements semblent être ignorés. Ce qui pousse 5 syndicats à manifester leur ras le bol. Une grève est donc annoncée.

En termes de contamination à la Covid-19, les médecins, ainsi que le personnel soignant et hospitalier, sont très exposés. En raison d’un manque de matériel de protection et d’absence de prime spéciale, les 5 syndicats menacent d’aller en grève.

Manque de matériel de protection

Le rôle que jouent les soignants en particulier et le personnel hospitalier en général, n’est pas du tout à négliger, dans cette lutte contre la Covid-19. Au Togo, comme partout dans le monde, ce sont les premiers combattants, agissant sur plusieurs fronts à la fois.

Puis, ils doivent faire avec le stress voire la pression qu’ils subissent dans l’exercice de leurs tâches. Et pour cause, avec l’arrivée de la Covid-19, ces soignants, surtout ceux du public, se retrouvent face à deux réalités : soigner les malades ordinaires et prendre en charge ceux de la Covid-19 alors que l’effectif n’est pas assez consistant pour répondre à cette exigence.

Ils sont donc obligés de travailler, au-delà de leurs tâches habituelles, ne serait-ce que pour honorer leur serment d’Hippocrate.

Cependant, au CHU Campus de Lomé, ils manquent de matériels de protection notamment les masques, les visières, les blousses et les thermo-flashs, entre autres. Se protéger et protéger les autres est un grand problème.

Réclamation de prime spéciale

Le Collectif des syndicats va aussi débrayer contre l’absence des primes de motivation de Covid-19.

Le 03 juillet, il a été décidé d’accélérer de rendre effectif le processus de gratification à l’endroit du personnel soignant. En claire, il s’agit d’octroyer une Prime Spéciale Covid-19 à tous les agents de la santé.

Un montant de 50 000 FCFA par agent et par mois durant la période concernée par l’Urgence Sanitaire a été proposé. Cette proposition a été retenue au comité sectoriel et aux syndicats. Alors que dans son discours du 1er avril dernier, cet engagement a été clairement pris par le chef de l’Etat vis-à-vis du personnel soignant. Lesquels sont les premiers remparts dans cette lutte contre la Covid-19.

Les agents de santé demandaient aussi une souscription à une Assurance Vie à tous les agents de la santé.

Il parait, donc, tout à fait anormal que l’exigence de matériel de protection et de primes puisse conduire à une grève. C’est une question qui devait être traitée par le gouvernement en amont et en aval. Ce qui permettra d’éviter que ce mécontentement perdure.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.