dimanche, octobre 17, 2021


Togo : un certificat de vaccination ou un test PCR négatif pour accéder à l’aéroport de Lomé

L’accès à l’aéroport de Lomé est désormais réglementé. Au Togo, la situation alarmante du coronavirus inquiète tant les populations que…

Parredaction Catégorie Santé le 1 octobre 2021 Étiquettes : , ,


L’accès à l’aéroport de Lomé est désormais réglementé. Au Togo, la situation alarmante du coronavirus inquiète tant les populations que les gouvernants.

Avec l’apparition du nouveau variant Delta, la recrudescence des cas ne s’est pas fait attendre. De nouvelles mesures ont donc été prises et annoncées par le gouvernement togolais. Entre autres mesures, on note l’obligation de posséder un pass vaccinal afin d’accéder à des bâtiments publics y compris l’aéroport de Lomé.

De nouvelles dispositions pour accéder à l’aéroport de Lomé

Aéroport international Gnassingbé Eyadéma
Contrôle des documents de voyage au poste de police

Plusieurs institutions ont mis en application les nouvelles mesures. L’aéroport international Gnassingbé Eyadéma emboite le pas à ces institutions.

Dans une note officielle le 29 septembre dernier, le Directeur Général de l’Agence nationale de l’Aviation Civile informe des nouvelles dispositions qui vont désormais régir l’accès à l’aéroport de Lomé.

« A partir du 4 octobre, l’accès à l’aérogare est subordonné à la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un test PCR négatif de moins de 72h », indique l’ancien ministre.

« Ces dispositions sont prises pour lutter contre l’ampleur de la situation pandémique », indique-t-il.

La preuve de vaccination pour l’accès aux bâtiments publics, une stratégie de vaccination obligatoire ou adaptée ?

Aéroport international Gnassingbé Eyadéma
Accès au hall de l’AIGE

La stratégie de lutte contre la crise sanitaire que nous traversons doit être essentiellement basée sur la sensibilisation, la juste information, l’éducation au respect des mesures préventives (port de cache-nez, désinfection des mains, distanciation physique), le renforcement de l’immunité collective naturelle, l’administration des soins curatifs, la vaccination consciente, la recherche scientifique, etc.

Au Togo, plusieurs personnes n’ont pas adhéré à la campagne vaccinale. Il faut, donc, trouver la stratégie devant faire adhérer au plus grand nombre cette solution ultime pour qu’on puisse atteindre très rapidement l’immunité collective.

Car les réseaux sociaux véhiculent beaucoup de fausses informations sur cette vaccination et pour Isabelle Améganvi, Vice-présidente de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), « les gens sont dans le déni total de la maladie et ne veulent se faire vacciner », d’où une stratégie adaptée.

Qu’on le veuille ou non, le vaccin contre la maladie de Covid-19 nous concerne tous !

Bernard A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *