vendredi, septembre 24, 2021


La candidature de Alpha Condé, entre suspens acceptation contestation

La candidature de Alpha Condé, entre suspens acceptation contestation. En effet, les partis politiques s’activent pour positionner leurs représentants au…

Parredaction Catégorie Politique le 11 août 2020 Étiquettes : ,


La candidature de Alpha Condé, entre suspens acceptation contestation. En effet, les partis politiques s’activent pour positionner leurs représentants au scrutin présidentiel du 18 octobre prochain en Guinée. Au sein du parti au pouvoir, les regards étaient tournés vers le Président Alpha Condé. Ce dernier a finalement mis un terme au suspens.

Le mandat de l’actuel Chef d’Etat Guinéen, Alpha Condé prendra fin en décembre 2020. Conformément à la Constitution, le pays est appelé à élire avant 60 jours au minimum, un nouveau Président. Désigné candidat au sein de son parti, Alpha Condé a fait balader ses militants avant de dire OUI.

La candidature de Alpha Condé pour un troisième mandat conditionné

Le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), parti présidentiel était en convention les 05 et 06 août dernier. Il était question pour les militants et sympathisants dudit regroupement de valider la candidature de Alpha Condé au scrutin présidentiel du 18 octobre.

Après échanges, ces derniers ont décidé de positionner Alpha Condé, Président sortant à cette course à la magistrature suprême. C’est avec incertitude que ce dernier répond à l’appel de ses partisans. Un oui sous conditionné, était sa réponse.

En effet, le Président Condé dit avoir « entendu et pris acte » de l’invitation faite par ses militants. Mais, avant d’accepter officiellement leurs propositions, il faudrait que ces derniers s’engagent à ce que le RPG soit ce qu’il était au début. « C’est-à-dire un parti qui n’oublie personne », avait-il poursuivi.

Tout compte fait, Alpha Condé va défendre les couleurs de son parti pour un troisième mandat à l’occasion des élections prévues cette année.

La candidature de Alpha Condé, entre suspens acceptation contestation (2)

Une candidature de Alpha Condé contestée par ses détracteurs

Briguera ou ne briguera-t-il pas un troisième mandat ? Cette question hante depuis plusieurs mois l’esprit des Guinéens. Surtout depuis le référendum en mars dernier, l’opposition reproche d’avoir tripatouillé la constitution en faveur d’une candidature de Alpha Condé.

Ces derniers évoquent le fait qu’il devrait laisser le pouvoir après ses deux mandats. A 82 ans, le Président Condé a toujours laissé planer le doute à ce sujet.

Le chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, avait lancé un appel aux « membres des forces de défense et de sécurité pour qu’ils s’inspirent du comportement de leurs collègues d’Algérie », en référence au départ du Président Abdelaziz Bouteflika sous la pression populaire. « Il ne faut pas qu’ils fassent preuve de naïveté en suivant aveuglément M. Alpha Condé qui a envie de réprimer tout ce qui se dresse sur son passage dans sa velléité de s’octroyer une présidence à vie », avait ajouté M. Diallo, dirigeant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Pour Faya Millimouno, Président du Bloc libéral, « Alpha Condé a un choix à faire : s’il veut terminer [son mandat], qu’il respecte la loi. Mais, s’il choisit de mettre le pied sur l’accélérateur pour un autre mandat, nous allons écourter celui qu’il fait maintenant ».

Toutefois, les choses se précisent, désormais, au sein du RPG. Les militants se disent satisfaits de la candidature de Alpha Condé, par l’acte qui a été posé. « Il sera notre candidat pour aller à l’élection présidentielle. Je suis affirmatif, c’est un oui », a indiqué Malick Sankon, le Président de la Commission d’organisation de la convention.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *