dimanche, octobre 17, 2021


Campagne de vaccination anti-Covid-19: Dr Kampatibé recadre Agbéyomé Kodjo et William Kouessan

Démarrée officiellement le 11 mars dernier, la campagne de vaccination au Togo contre la Covid-19  suscite une vague de réaction…

Parredaction Catégorie Santé le 12 mars 2021 Étiquettes : , , ,


Démarrée officiellement le 11 mars dernier, la campagne de vaccination au Togo contre la Covid-19  suscite une vague de réaction au sein de l’opinion publique. Bien que les autorités se sont faites administrer le vaccin AstraZeneca, nombre de togolais doutent de son efficacité et de sa fiabilité.

Comme d’habitude, les hommes politiques se sont invités dans le débat. Alors que certains responsables de regroupement exigent l’arrêt immédiat de la campagne, d’autres la soutiennent, servant ainsi à la population une scène de clash.

campagne de vaccination au Togo, l’ASSP emboîte le pas au MPDD

C’est le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), Agbéyomé Kodjo, qui ouvre le bal des contestations. Depuis sa cachette, le candidat malheureux au scrutin présidentiel du 22 février 2020 a, à travers un tweet, exigé l’arrêt immédiat de la campagne de vaccination.

Il motive sa contestation par « la décision prise par six pays européens dont le Danemark et la Norvège, d’arrêter l’usage du vaccin AstraZeneca ». Il a été aussitôt suivi par le président de l’Alliance Socialiste Santé du Peuple (ASSP), Georges William Kouessan, Pharmacien Docteur de son état.

En arrêtant l’usage de AstraZeneca, ces pays ont évoqué l’apparition des effets secondaires notamment la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. Inquiet, Dr Kouessan estime donc que la prudence doit être, partout, de mise. « (…) il est de notre responsabilité, de demander au gouvernement togolais, un arrêt provisoire de la campagne de vaccination au Togo démarrée dans notre pays, le temps de clarifier la situation », a-t-il déclaré dans un communiqué.

ADDI soutient campagne de vaccination au Togo et contre-attaque

pour ce qui concerne la campagne de vaccination au Togo, l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) a aussi donné sa position sur la poursuite ou non de la campagne de la vaccination. Ce, à travers une sortie du Docteur François Kampatibe, Conseiller politique du président Aimé Gogué.

Pour Dr Kampatibe, c’est juste des pressions politiques non appropriées qui ont conduit certains pays à suspendre l’usage du vaccin AstraZeneca, faisant ainsi référence aux déclarations de Dr Kouessan et de Agbéyomé Kodjo.

Pour le Conseiller Kampatibe, les incidents signalés ne constituent pas des éléments probants qui commandent l’arrêt de la campagne de vaccinations au Togo. Il a, sans doute, fait référence aux précisions apportées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le ministère français de la Santé.

« Ce qui est signalé au Danemark est un fait banal dans la phase d’évaluation actuelle. 22 cas de thromboses sur plus de 2 millions de gens vaccinés n’a rien d’alarmant. De plus, c’est limité à un lot précis. Le cas n’est ni observé en France, ni en Angleterre qui ont vacciné des milliers de gens avec ce même vaccin. Laissons nos autorités sanitaires gérer la chose sans instrumentalisation politique », a-t-il lancé.

Lire aussi – Covid-19 / Campagne de vaccination: Victoire Tomégah-Dogbé s’est faite administrer le vaccin AstraZeneca

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *