Côte d’ivoire : la menace de Guillaume Soro envers Ouattara, « je suis candidat à la Présidentielle. Je n’accepterai pas d’être exclu »

La menace de Guillaume Soro envers Alassane Ouattara est à peine voilée. En effet après le dépôt de candidature du…

Parredaction Catégorie Politique le 26 août 2020 Étiquettes : , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

La menace de Guillaume Soro envers Alassane Ouattara est à peine voilée. En effet après le dépôt de candidature du Président ivoirien a fait sortir Soro de ses gongs. Au moment où la situation commence à inquiéter la CEDEAO, Guillaume Soro, ancien chef rebelle, ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale qui menace Ouattara, en des termes clairs.

Si à priori, on sait que Guillaume Soro est écarté de la présidentielle du 31 octobre, il faut toutefois prendre au sérieux sa déclaration de refuser toute exclusion.

Le respect de la légalité, tendon d’Achille de la menace de Guillaume Soro

« Je suis candidat à l’élection Présidentielle en Côte d’Ivoire. Il reviendra au seul Peuple souverain de m’élire. Personne n’acceptera d’être EXCLU. Hier Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, n’a pas accepté son exclusion. Aujourd’hui, je ne l’accepte pas non plus. Je suis déterminé et vous le savez. » lit-on, lundi 24 août 2020, sur le compte tweeter de Guillaume Soro.

Aujourd’hui, on sait que Guillaume Soro est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Il est, également, recherché par la justice ivoirienne pour une affaire de détournement. Ensuite, Guillaume ne dispose pas d’un parti véritablement implanté sur toute l’étendue du territoire. Enfin, il est radié du fichier électoral. Du coup, l’ancien président de l’Assemblée nationale perd, de facto, toute légitimité en tant qu’électeur et n’est non plus éligible.

Le rassemblement de tous ces éléments montrent à suffisance que la menace de Guillaume Soro n’est que de la poudre aux yeux. Cependant, lorsqu’on se réfère au passé de l’homme, cette menace est à prendre au sérieux.

Vers un coup de force de Guillaume Soro contre Alassane Ouattara ?

Son tweet du lundi sonne comme un ultimatum et on peut se demander, vu qu’il est contraint à l’exil, sur quoi compte le président de Générations et Peuples Solidaires (GPS).

En effet, le dimanche 23 août 2020 déjà, le parti de l’ancien Premier ministre avait appelé, dans un communiqué, l’ensemble de l’opposition politique à faire front commun. Aux fins de barrer la route à M. Alassane Dramane Ouattara qui installe doucement, selon cette même opposition, une dictature dont les premières victimes sont ceux qui ont perdu la vie dans les récentes échauffourées.

Dans le tweet de menace de Guillaume Soro en exil, ce dernier se dit déterminé, et tout le monde sait de quoi il est capable. C’est dire que si la bataille juridique ne l’arrange pas, il aurait un second plan. D’ailleurs, en tant qu’ancien chef rebelle, celui grâce à qui Ouattara est au pouvoir, Soro disposerait de forts soutiens.

Après avoir appelé l’opposition à faire front commun contre Ouattara, l’exécution de la menace de Guillaume Soro serait la dernière solution. C’est donc dire que la lutte risque de sortir du cadre légal pour se loger dans un contexte anticonstitutionnel.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *