dimanche, décembre 4, 2022


Togo / Projet de loi de finances rectificative : Hausse de 5,4 % du budget national

La situation économique actuelle a entraîné une hausse de 5,4 % du budget national. Les députés ont approuvé à l’unanimité…

Parredaction Catégorie Economie Politique le 21 octobre 2022 Étiquettes : ,


La situation économique actuelle a entraîné une hausse de 5,4 % du budget national. Les députés ont approuvé à l’unanimité cette rectification budgétaire ce jeudi 20 octobre.

En effet, les parlementaires ont adopté le projet de loi de finances rectificative ce jeudi. Ce collectif budgétaire permet à l’État de modifier, mais de manière significative, les dispositions de la loi de finances initiale (LFI) concernant les plafonds des dépenses et les données générales de l’équilibre, en cours d’une année.

Prendre en compte les imprévues dans le budget national

Ainsi, le budget national passe de 1779,2 milliards initialement prévus à 1874,5 milliards de FCFA soit une hausse de 5,4 %. Plusieurs situations expliquent cette augmentation. budget

Les défis sécuritaires, notamment la menace terroriste et la flambée des prix des produits sur le marché international, ont amené le gouvernement à prendre, au cours de l’année, des mesures nécessitant des dépenses imprévues dans la loi de finances adoptée en décembre 2021.

« Les prévisions budgétaires étaient rendues nécessaire pour prendre en compte les nouvelles dépenses afin de satisfaire aux impératifs de

Sani-Yaya-Finances

sécurité et aux dépenses sociales en vue de protéger le pouvoir d’achat des ménages, notamment des couches vulnérables, ainsi que le réajustement de certaines dépenses, à l’issue du suivi régulier de leur niveau d’exécution », indique Sani Yayi, le ministre togolais de l’Économie et des Finances.

Lire Aussi : Infrastructures : Le gouvernement britannique va financer la construction d’une nouvelle route Togo – Bénin

Une nouvelle orientation de la politique économique et budgétaire

En effet, le gouvernement a annoncé mi-septembre une série de mesures sociales pour soulager le portefeuille des consommateurs et aider les ménages les plus défavorisés. Ces mesures ont couté environ près de 100 milliards à l’État. Tout cela a évidemment un coût que prend en compte la loi de finances rectificative.

Le gouvernement continuera d’appuyer toutes les couches socioprofessionnelles les plus vulnérables grâce à l’adoption du collectif budgétaires.

Nabuch Aboubakar

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.