Togo : les vraies raisons de la brouille entre Jean Pierre FABRE et Brigitte ADJAMAGBO Johnson

Une brouille entre Brigitte Adjamagbo Johnson et Jean Pierre FABRE a fuité ces derniers moments. Ceci n’est pas étonnant parce…

Parredaction Catégorie Politique le 6 août 2020 Étiquettes : , , , , , ,


Une brouille entre Brigitte Adjamagbo Johnson et Jean Pierre FABRE a fuité ces derniers moments. Ceci n’est pas étonnant parce que les partis d’opposition au Togo se regroupent souvent dans des coalitions sans jamais réussir à s’entendre. Du CST à la Dynamique Kpodzro, en passant par la C14, l’opposition n’est jamais arrivée à accorder ses violons.

Les diverses coalitions de l’opposition sont caractérisées par les rivalités internes. La guerre de leadership n’a jamais manqué. L’avant dernier regroupement connu sous le nom de la C14 l’a, une fois encore, démontré. Si aujourd’hui, Brigitte Adjamagbo Johnson et Jean Pierre FABRE sont devenus des ennemis, il y a plusieurs raisons.

Une guerre de leadership au départ dans la C14

On se rappelle que la C14 était un regroupement de 14 partis d’opposition. A l’époque, Jean Pierre FABRE, président de l’ANC était le chef de fil de l’opposition. Du coup, il visait la direction de la coalition. Mais, la coordination de la C14 a été confiée à Brigitte Adjamagbo Johnson.

Pendant le dialogue à la suite des manifestations de 2018, en tant que Coordinatrice, Brigitte Adjamagbo Johnson conduisait la délégation. Ce qui n’était pas du goût de Jean Pierre Fabre. Au moment où le pouvoir était prêt à trouver un compromis avec la C14, Jean Pierre FABRE a été « le plus constant et redoutable (dans sa position, Ndlr) », a relaté un ministre à Carlos KETOHOU, Directeur de Publication du Journal L’Indépendant Express.

Ce compromis devrait aboutir à la participation de la C14 au gouvernement. Mais, l’ANC de Jean Pierre FABRE s’y était opposé.

Jean Pierre FABRE fait rater à Brigitte Adjamagbo Johnson la primature

Comme souligné plus haut, le pouvoir aurait tout donné. La primature devrait revenir à la Coalition. Jean Pierre FABRE avait déjà le titre du chef de fil de l’opposition. Brigitte Adjamagbo Johnson était à la tête de la coalition en qualité de coordinatrice.

Elle était, alors, très bien placée pour occuper non seulement la primature mais également devenir la candidate de la C14. Elle en était, d’ailleurs, très convaincue. Selon les révélations de Carlos KETOHOU, « c’est très bientôt la primature … Pas seulement la primature, mais on en aura encore beaucoup mieux », aurait-elle fait savoir avec fierté.

Ce rêve de Brigitte Adjamagbo Johnson ne sera pas réalité. Car Jean Pierre FABRE aurait refusé qu’on puisse nommer un PM au sein la coalition. Ce serait trahir le peuple.

Ce qui selon Carlos KETOHOU explique les campagnes d’intoxications, d’insultes, de diffamations de Brigitte Adjamagbo Johnson à l’endroit de l’ANC et de son leader.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.