Bourse agricole au Togo : vers une mise en place effective du cadre de commerce électronique

La bourse agricole au Togo est en pleine évolution. Les différents acteurs s’activent pour garantir une mise en place effective…


[bsa_pro_ad_space id=4]

La bourse agricole au Togo est en pleine évolution. Les différents acteurs s’activent pour garantir une mise en place effective du cadre du commerce électronique dans le secteur agricole. La ville de Kpalimé (environ 121 km) au sud-ouest du pays, abrite par ailleurs une réunion des experts technique sur le processus.

Les rideaux sont tombés sur cette rencontre ayant couvert une période de trois (03) mois, ce jeudi, 27 mai 2021. La bourse agricole au Togo était au cœur de la formation. Les participants ont procédé à l’étude des différentes étapes devant conduire à l’aboutissement du processus.

Bourse agricole au Togo pour redynamiser le secteur

L’installation du cadre de commerce électronique destiné à la bourse agricole du Togo prend en compte tous les acteurs dudit secteur. Les paysans de toutes les contrées du pays sont concernés. D’après Messanh Rachid, consultant à la collecte technique de gestion de la bourse agricole au Togo, ce cadre est d’une importance capitale.

Bourse agricole au Togo -- vers une mise en place effective du cadre de commerce électroniqueLa mise en place effective du cadre du commerce électronique dans le secteur agricole permettra de redynamiser ce secteur, qui contribue au développement du pays. « Il faut un outil pour pouvoir commercialiser, rendre disponible cette production du point de vue national, et international. Le paysan togolais va pouvoir savoir où amener sa production », a expliqué le consultant.

D’après ses explications, Messanh Rachid a évoqué les systèmes de récépissé d’entreposage. Cette démarche permet aux agriculteurs de déposer des marchandises stockables (généralement des grains ou du café) en échange d’un récépissé d’entrepôt (WR).

Bourse agricole au Togo, la mise en place d’un texte recommandé

Selon Aboubacar Koisha, directeur pays du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), le commerce électronique est le plus gros marché dans le monde aujourd’hui. Dans son raisonnement, il a convoqué l’impact de la pandémie de la covid-19, qui a induit auprès d’un grand nombre de commerçants des produits agricoles, la difficulté à commercialiser leurs stocks.

Ainsi, le processus relatif à la bourse agricole au Togo est une plateforme virtuelle, mettant en relation les acheteurs et les producteurs. L’initiative a donc permis aux producteurs d’avoir quelques marchés. Mais, d’après Aboubacar Koisha, il y a des gaps surtout en matière de textes juridiques.

« Pour qu’un tel système marche dans un pays, il faut mettre en place un texte qui sera voté par les parlementaires.  Il y a lieu de mettre en place cette capacité nationale pour pouvoir bien gérer. Parce que le commerce électronique, c’est bien, mais ce qui est encore meilleur, c’est la bourse agricole », a-t-il clarifié.

Lire aussi: Togo/campagne agricole 2019-2020 : les récoltes de maïs connaissent une hausse de 10%, selon la FAO

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *