Avec l’acquisition des activités de Bolloré Africa Logistics, MSC s’adjuge le port autonome de Lomé

Le Groupe Bolloré va céder à MSC, (Mediterranean Shipping Company), sa filiale Bolloré Africa Logistics et ses activités de transport…

Parredaction Catégorie Economie le 2 avril 2022 Étiquettes : ,


Le Groupe Bolloré va céder à MSC, (Mediterranean Shipping Company), sa filiale Bolloré Africa Logistics et ses activités de transport et logistique sur le continent africain pour la bagatelle de 5,7 milliards € (près de 3740 milliards FCFA). L’annonce a été faite par Bolloré Transport & Logistics, dans un communiqué rendu public ce 31 mars, à l’issue de plusieurs mois de négociations.

Une cession à 100% d’ici 2023

Avec l'acquisition des activités de Bolloré Africa Logistics, MSC s'adjuge le port autonome de LoméSelon les indications du groupe français, l’opération devrait se finaliser au premier trimestre 2023, en attendant les indispensables  “autorisations réglementaires” et le plein accord  “des autorités de la concurrence compétentes”

“Au terme des négociations exclusives annoncées le 20 décembre 2021 et suite aux avis favorables émis par chacune des instances représentatives du personnel consultées, le Groupe Bolloré a signé ce jour (31 mars 2022, NDLR), le contrat prévoyant la cession au Groupe MSC de 100 % de Bolloré Africa Logistics regroupant l’ensemble des activités de transport et logistique du Groupe Bolloré en Afrique, sur la base d’une valeur d’entreprise, nette des intérêts minoritaires, de 5,7 milliards €”, indique le communiqué.

Renforcement des positions dans plusieurs ports du continent

Avec l'acquisition des activités de Bolloré Africa Logistics, MSC s'adjuge le port autonome de LoméAvec l’opération, le géant italo-suisse de la manutention portuaire consolide ses positions dans le secteur en Afrique. Notamment au Port Autonome de Lomé (PAL) où, avec l’aval de l’Etat togolais, Terminal Investment Limited (TIL) filiale togolaise de MSC qui gère Lomé Container Terminal (LCT), pourrait prendre le contrôle de Togo Terminal, opéré jusque-là par la filiale togolaise de Bolloré Africa Logistics.

En rappel, l’an dernier MSC a consenti un investissement de près de 30 millions d’euros pour agrandir LCT. L’opération constitue la première étape d’un plan d’investissement de 500 millions d’euros échelonné jusqu’à 2030. Il faut noter que le port de Lomé est le principal hub africain de MSC, avec une part de près de 90% dans le trafic global de conteneurs du port, loin devant Togo Terminal.

LCT est pro-actif face à une concurrence régionale croissante, garantissant au port sa place de 1ère plateforme de transbordement d’Afrique de l’Ouest et 2ème plateforme de transbordement d’Afrique subsaharienne derrière Durban en Afrique du Sud”, explique le média spécialisé sur l’actualité du transport maritime et de la logistique portuaire, Ports et corridors.

 

Klétus Situ 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.