mercredi, septembre 22, 2021


Togo : bientôt des équipements pour la Direction de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion

Le Ministère de la Justice va bientôt mettre à la disposition du Tribunal de première instance de Lomé des équipements…



Le Ministère de la Justice va bientôt mettre à la disposition du Tribunal de première instance de Lomé des équipements de service et des infrastructures sanitaires. C’est ce que nous apprend l’agence de presse « afreepress ».

Ces équipements ont pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie des personnes en conflit avec la loi. Cette action s’inscrit dans la droite ligne des réformes engagées dans le secteur de la justice.

Améliorer les conditions de vie dans les prisons

L’objectif de la réception de ces équipements sanitaires s’inscrit dans la logique d’améliorer les conditions de vie des personnes en conflit avec la loi. Dans cette optique, plusieurs « demandes de renseignements de prix restreint » ont été lancées par ce ministère. Ceci, en vue de l’acquisition de plusieurs matériels.

Dans les jours à venir, les prestataires de services retenus auront à fournir plusieurs équipements. Il s’agit des moulins et de ses accessoires, des matériels de bureau, de télécommunication et d’électricité. On a aussi prévu des nattes pour les détenus, de divers matériels et ustensiles de cuisine.

C’est la Direction de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, précise le ministre de la Justice, qui sera chargée de réceptionner ces matériels. D’autres appels d’offres ont été également lancés pour la réalisation de travaux de construction d’un bloc sanitaire et d’un forage au Tribunal de première instance de Lomé.

Une matérialisation de la réforme du secteur de la justice

En conseil des ministres le mercredi 29 mai 2019, le gouvernement togolais a adopté le projet de loi portant code de l’organisation juridique et qui matérialise ces réformes. Plus que des mots, ce sont des actions tangibles qui seront progressivement menées pour rendre la justice plus proche des justiciables et plus juste, plus équitable, plus indépendante et plus impartiale.

Il s’agit d’instaurer un nouvel environnement juridique pour mettre fin à celui érigé par l’ordonnance du 7 septembre 1978 qui est en déphasage avec les réalités actuelles. Cette réforme s’inscrit dans la dynamique de l’axe 3 du Plan national de développement (PND 2018 – 2022). Cet axe concerne l’amélioration de l’administration et de la gestion de la justice par le renforcement de l’accès équitable des populations à la justice et à un meilleur aménagement des peines.

De manière concrète, des innovations efficientes ont été apportées à la maison de justice pour une meilleure satisfaction des populations. Ceci, à travers plusieurs politiques et programmes. On peut citer le Programme National de Modernisation de la Justice (PNMJ 2005-2010). A cela s’ajoute le Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ 2014-2020).

L’amélioration des moyens de la justice constituent les réalisations marquantes de la politique. Des bâtiments ont été construits et/ou réhabilités ainsi qu’équipés. Malgré ces actions, le bilan reste toujours mitigé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *