AUSEP Togo : des Kiosques pour mieux satisfaire les usagers dans les centres sanitaires

Deux institutions sanitaires viennent d’être dotés des kiosques pour usagers par l’AUSEP Togo. Il s’agit du Centre Hospitalier Régional (CHR)…

Parredaction Catégorie Dossiers le 6 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Deux institutions sanitaires viennent d’être dotés des kiosques pour usagers par l’AUSEP Togo. Il s’agit du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Sokodé (nord du Togo) et du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Sylvanus Olympio à Lomé. Ces kiosques ont été officiellement lancés ce jeudi, 05 novembre 2020 pour servir d’outils d’expression aux usagers.

La construction des kiosques dans les centres hospitaliers publics est une initiative de l’Association des Usagers du Service public Togolais (AUSEP Togo). Le projet a été financièrement soutenu par le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (PROCEMA). Le CHR de Sokodé et le CHU Sylvanus Olympio sont des phases pilotes. D’autres centres hospitaliers accueilleront le dispositif dans les prochains jours.

Améliorer les services sanitaires

L’idée de mettre en place des kiosques a été motivée par diverses raisons. L’objectif poursuivi par les promoteurs est d’améliorer les prestations des services de santé publique et de satisfaire les usagers.

Aussi, ces instruments viennent répondre à plusieurs préoccupations et aux cris des usagers des systèmes de santé. D’après le président de l’AUSEP Togo, Kampatibe Kariyiaré, les usagers sont souvent frustrés à cause du manque d’empathie et du non-respect qu’affichent certains responsables des soins.

« Il fallait nécessairement mettre en place un dispositif pouvant vraiment les aider à venir déposer leurs plaintes pour que des mesures correctives soient prises », a-t-il expliqué.

Mode de fonctionnement des Kiosques

En effet, les Kiosques installés constituent des lieux d’écoute, d’aide, d’accueil, de propositions et d’orientation des usagers. Ainsi, les usagers victimes d’intimidations sont appelés à s’y rendre pour relater leurs problèmes.

L’agent chargé de les écouter se chargera de transcrire la plainte et l’adresser à qui de droit.
Par ailleurs, l’AUSEP Togo a tenu à rassurer le personnel des centres hospitaliers abritant les kiosques. Pour les premiers responsables, il ne s’agit pas d’un dispositif de surveillance contre eux. « Mais plutôt, la marque d’une appropriation citoyenne de la gestion sanitaire », ont-ils précisé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *