ATBEF s’engage avec CH-I pour un accès aux soins au Togo

Deux organisations Non Gouvernementales (ONG) œuvrant dans le domaine sanitaire viennent de se mettre ensemble pour plus d’impact. En effet,…


[bsa_pro_ad_space id=4]

Deux organisations Non Gouvernementales (ONG) œuvrant dans le domaine sanitaire viennent de se mettre ensemble pour plus d’impact. En effet, une union a été scellée ce mercredi, 02 décembre 2020, entre l’Association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF) et Coursier d’Hôpital International (CH-I).

Cet accord de partenariat entre dans le cadre du projet « Innovation pour la santé des mères et des enfants du Togo (ISME-Togo) ». L’initiative est soutenue par le ministère de la Santé, de l’hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins et l’Ambassade de France au Togo.

Objectifs de l’ISME-Togo

Le projet ISME-Togo vise à garantir un meilleur accès aux informations et aux soins de santé sexuelle et de la reproduction aux jeunes togolais. Ainsi, à travers la signature de cet accord, l’ATBEF et l’ONG CH-I ont mené des actions dans ce sens.

Pour ce faire, elles auront à sensibiliser les jeunes sur les grossesses précoces en milieu scolaire et à leur offrir des soins. Ces services se feront à partir d’un carnet de santé numérique dénommée « DokitaEyes ». Il s’agit d’une application mobile crée par CH-I depuis 2015 pour permettre aux Togolais d’avoir plus de regards sur leur santé.

« DokitaEyes » et son fonctionnement

Configurée comme un carnet de santé numérique, « DokitaEyes » permet aux patients d’être suivis à distance par le personnel soignant jusqu’à une consultation physique. Selon les termes du contrat, l’application va être mise à la disposition des jeunes usagers des services de l’ATBEF.

D’après le directeur exécutif de CH-I, Agbetiafa Koffivi, les utilisateurs pourront entrer en contact avec les conseillers pour obtenir, en retour, des prestations ainsi qu’un suivi médical continu. « Tous les jeunes âgés de 15 à 35 ans pourront créer leur propre carnet de santé digital en recevant gratuitement une carte numérique à QRCode », a précisé M. Agbetiafa.

Selon le responsable communication de l’ATBEF, Joël Eklou, les différentes actions vont favoriser l’accès des jeunes ruraux et urbains aux informations en lien avec la santé de reproduction et les bonnes pratiques.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *