Agriculture : les acteurs de la filière Ananas au Togo ont reçu un nouvel appui de l’UE

L’Union Européenne et l’Allemagne viennent d’appuyer à nouveau la filière ananas au Togo. Ces deux partenaires du Togo ont remis,…

Parredaction Catégorie Dossiers le 31 août 2020 Étiquettes : , , , , , ,

L’Union Européenne et l’Allemagne viennent d’appuyer à nouveau la filière ananas au Togo. Ces deux partenaires du Togo ont remis, mercredi, un chèque aux acteurs de la filière. Il s’agit d’une subvention de 30 millions FCFA.

L’UE et l’Allemagne ont octroyé une subvention de 30 millions FCFA pour appuyer la filière ananas au Togo. C’est la Fédération Nationale des Coopératives de Producteurs d’Ananas au Togo (FENACAPAT) qui a reçu le chèque. Cette subvention servira aux acteurs de la filière réunis au sein de cette coopérative.

Ladite subvention s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui à l’Amélioration de la Compétitive de la Filière au Togo (PRACOFAT). L’initiative, faut-il le souligner, est financée depuis deux ans par l’Allemagne et l’UE. Objectif : valoriser encore plus la filière de l’ananas au Togo et créer plus d’emplois dans le domaine de l’agriculture.

La FENACOPAT produit 60 000 tonnes d’ananas par an. Le PRACOFAT a permis de construire des infrastructures et une centrale de vente à Lomé.

Un financement de 4 milliards FCFA en 2019 ppour la filière ananas au Togo

Le 17 janvier 2019, les autorités togolaises et la délégation de l’Union Européenne lançaient le PRACOFAT. Le projet est cofinancé par le Fonds Européen pour le Développement et la Coopération Allemande. Le montant de son financement est évalué à près de 4 milliards, soit 5,35 millions de dollars. L’initiative vise à faciliter l’accès des petits exploitants agricoles aux différents circuits de vente sur tous les plans.

La mise en œuvre du projet d’appui à l’amélioration de la compétitive de la filière répond à l’axe 2 du PND. Cela concerne le développement des pôles de transformation agricole, manufactures et d’industries extractives. En augmentant sa compétitivité, les autorités comptent sur cette filière pour la réalisation du Programme National de Développement. La construction des plateformes industrielles financée par les partenaires économiques permettra de booster le secteur agricole. La filière de l’ananas pourrait en tirer profit. 60% de l’ananas bio est exporté à l’étranger.

Le Togo mise sur l’ananas pour relancer son industrie agricole

Le gouvernement accorde une place très importante à la filière ananas au Togo. Elle s’inscrit dans la droite ligne du PND. Mais, la grande difficulté que rencontre cette filière est la disponibilité du marché. En effet, ce ne sont pas tous les producteurs d’ananas biologiques qui ont des marchés à l’extérieur. Du coup, ceux-ci se plaignent, alors que la production bio reste un domaine prometteur.

En réalité, sur les marchés locaux, les ananas bio se vendent au même prix que les conventionnels. « Nous ne trouvons pas de marchés pour écouler nos produits. Et encore le prix ne varie jamais entre le bio et le conventionnel », s’est plaint sur VOA Afrique AGBADJI Komlan, un producteur d’ananas dans la préfecture de Yoto. Or, la culture d’ananas bio est beaucoup plus difficile à réaliser.

Face au constat des difficultés de la filière ananas au Togo, une étude a été commanditée. Cette étude a porté sur l’analyse de la chaîne de valeur et repose sur 4 axes principaux. Le premier axe est une analyse fonctionnelle qui permet de savoir comment se comporte la filière. Le deuxième concerne l’analyse économique, orientée à montrer si la filière contribue à la croissance économique du Togo. Le troisième axe porte sur l’analyse sociale. En dernière position, l’analyse environnementale orientée à montrer si la filière est durable du point de vue environnemental.

Ces études ont permis de prendre une série de mesures pour booster la filière ananas au Togo, dans le cadre du PRACOFAT.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *