Le Togo anticipe la crise environnementale avec son premier Laboratoire de télédétection

En référence à  l’article 41 de la constitution togolaise du 14 octobre 1992 qui stipule que “Toute personne a droit…

Parredaction Catégorie Société le 24 juin 2022 Étiquettes : , , , ,


En référence à  l’article 41 de la constitution togolaise du 14 octobre 1992 qui stipule que “Toute personne a droit à un environnement sain. L’Etat veille à la protection de l’environnement”, l’Etat togolais ne reste pas passif. Depuis plusieurs années, le Togo lutte contre la crise environnementale même si les résultats s’avèrent insatisfaisants d’après une étude de 2019.

À titre illustratif, le premier laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique a été inauguré jeudi 23 juin 2022 à l’Université de Lomé par Ihou Wateba, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Disponibiliser les données spatiales

La mise en place du laboratoire de télédétection appliquée et de géoinformatique financé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) permettra de former les professionnels de niveau Licence, Master et Doctorat. Il s’agit de collecte de données, d’analyse, de production d’informations et de surveillance du territoire au niveau national et régional. Le laboratoire dispose de toute la panoplie nécessaire: capteurs numériques, drones, caméras, applications pour l’imagerie satellitaire .

Par ailleurs, il va contribuer à lutter contre l’absence de spécialistes en géomatique au Togo tout en assurant la disponibilité de données et d’informations spatiales. Ces données incluent plusieurs domaines de développement socio-économique et environnemental pour un développement harmonieux et durable du pays.

Selon Aliou Dia, représentant du PNUD à Lomé “Il permettra au Togo de faire face à certains défis en matière de développement, et de sécurité alimentaire, de risques de catastrophes, de prévention des catastrophes naturelles, de planification maritime”. D’une valeur de plus de 170 millions FCFA, cette infrastructure est mise à disposition de la Faculté des Sciences de l’Homme et de la Société (FSHS).

Affronter la crise environnementale déjà existante 

Comme préalablement annoncé, des chercheurs de l’Université de Columbia et de l’Université de Lomé ont récemment notifié aux autorités togolaises des mesures préventives pour mettre la population à l’abri d’une probable crise environnementale. Une urgence qui vient du fait que les résultats de l’étude ont affiché des données alarmantes.

Lire aussi: MCA : Un Système de Gestion Environnementale et Sociale pour appuyer la mise en œuvre du Programme Threshold

Concrètement,  1,4 million d’habitants de Lomé sont exposés à la pollution de l’air. Cette exposition est quatre à cinq fois supérieure à la norme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est de 10 μg/m3 (microgrammes par mètre cube d’air).

En effet, il est donc capital de continuer la lutte sans relâche  avec ce nouveau dispositif technologique qui vient répondre à l’état d’urgence environnementale dont le Togo fait actuellement face. Rappelons que plusieurs projets sont en cours au Togo notamment le projet TUFE et le Projet 10 Smart Cities, tous face au défis climatiques.

Perside Katangaa

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.