L’ANIAC Togo outille les acteurs clés sur la convention de l’interdiction des armes chimiques

L’ANIAC Togo outille les acteurs clés sur la convention de l’interdiction des armes chimiques. En effet, un atelier de présentation…

Parredaction Catégorie Société le 17 décembre 2020 Étiquettes : ,

L’ANIAC Togo outille les acteurs clés sur la convention de l’interdiction des armes chimiques. En effet, un atelier de présentation de la convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC) et sa mise en œuvre s’est ouvert ce mercredi 16 décembre, et ce, sur trois jours. Cet atelier qui se déroule à Tsévié, ville située à 35 km de la capitale togolaise, vise à lutter efficacement contre la prolifération des produits chimiques sur toutes ses formes.

C’est une initiative de l’AANIAC Togo (Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques). Elle permettra aux participants de se familiariser avec les dispositions importantes de la convention. Ceci, afin de susciter une meilleure gestion intégrée de la problématique des armes chimiques au Togo.

Un arsenal juridique pour l’ANIAC Togo

Au cours des séances, les acteurs clés, notamment, les forces de défense et de sécurité, des douanes et des forestiers vont étudier de façon succincte cette convention. Cela permettra in fine d’assurer une meilleure utilisation des produits chimiques pour le bien être socio-économique des populations.

Pour M. HUNLEDE Amah, Président de l’ANIAC du Togo, « cette convention constitue un arsenal juridique et un instrument international de désarmement. À ce point, il faille que les unités ou les structures clés chargé de la mise en œuvre de cette convention soit informé sur les données et les aboutissants ».

L’ANIAC Togo outille les acteurs clés sur la convention de l’interdiction des armes chimiques

Plusieurs thématiques seront abordées lors de cet atelier de l’ANIAC Togo

Au cours de l’atelier, il est question aussi de faire connaître aux participants, les organismes internationaux et nationaux dont respectivement, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et l’ANIAC Togo, qui œuvrent à la réalisation du mandat de cette convention.

Tour à tour, les thématiques portant sur la responsabilité des acteurs concernés, le rôle de l’armée, la police, la douane et la stratégie de coordination de l’ANIAC Togo dans la mise en œuvre de l’ACIA seront abordées.

À l’issue des travaux, l’ANIAC compte offrir d’une part une plateforme d’échanges et de compréhension sur l’instrument international de désarmement appelé ACIA et d’autre part attiré l’attention des acteurs impliqués dans le contrôle aux frontières et la circulation des produits chimiques au plan national.

Lire aussi : Togo/ Energie renouvelable : Bientôt des pompes à eau solaires annoncées par EDF et Bboxx pour les agriculteurs

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *