Togo : l’ANADEB offre des kits aux VEC

Le gouvernement togolais ne lésine pas sur les moyens pour promouvoir et encourager les efforts des jeunes. En effet, par…

Parredaction Catégorie Dossiers le 8 octobre 2020 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Le gouvernement togolais ne lésine pas sur les moyens pour promouvoir et encourager les efforts des jeunes. En effet, par le biais de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), plusieurs artisans volontaires ont reçu des kits à Sokodé (centre).

Ces volontaires, qui étaient donc en fin de mission à l’Agence Nationale de Volontariat au Togo, constituent les vagues 3,4 et 5.

Un accompagnement important d’ ANADEB pour ces jeunes

Ils sont au total 160 volontaires à bénéficier de cette offre. Cet appui s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme de Développement Communautaire en Zone Urbaine (PDC-ZU). Ce programme a été initié par le gouvernement et piloté par l’ANADEB pour l’insertion socio-professionnelle de ces volontaires. Ils sont donc issus des villes de Sokodé, Sotouboua, Blitta, Tchamba et Djarkpanga.

D’une valeur de 45 180 633 FCFA, ces kits sont répartis sur 7 corps de métier à savoir 90 kits pour la couture, 25 pour la coiffure, 4 pour la broderie. Les autres corps se composent comme suit : 19 pour la menuiserie en bois, 11 pour la menuiserie en aluminium, 6 pour la soudure et 5 pour la mécanique à 2 roues.

« A travers ce projet, le gouvernement entend amener 52% des populations des quartiers défavorisés des villes du Togo à se prendre en charge pour leur épanouissement », a déclaré la Coordinatrice ANADEB-Centrale, Wenbédigni Essoh Fleur.

Un programme porteur initié depuis quelques années

Créée en janvier 2016 avec l’appellation Jeune déscolarisé (JDS), le projet a connu une extension en 2017 sous le nom Volontaires d’Engagement Citoyen (VEC). Ce programme a pour objectif de déployer les jeunes sur les travaux à haute intensité de main-d’œuvre dans les centres urbains moyennant un revenu. Ceci leur permettra à la fin de leur mission d’aborder leur entrée dans l’univers professionnel avec une certaine sérénité.

Rappelons que depuis 2019, ce programme s’est étendu dans tous les chefs-lieux des préfectures du Togo et dans tous les chefs-lieux des communes à partir de 2020. Dans la région centrale, cinq préfectures dont 15 communes sont concernées. Il s’inscrit efficacement dans la stratégie d’intervention de l’ANADEB, fondée sur la participation et l’inclusion, la prise en charge locale et l’identification des potentiels bénéficiaires sur la base de la carte de pauvreté du Togo.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *