vendredi, octobre 30, 2020


Algérie/Covid-19 : Le pays refuse toute aide venant du FMI

Frappé depuis février 2020 par la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde, l’économie algérienne connait des situations économiques…

Paradmin Catégorie Finance le 8 juillet 2020

Frappé depuis février 2020 par la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde, l’économie algérienne connait des situations économiques instables. Dans une récente sortie, le Président de la République algérien, Abdelmadjid Tebboune, a refusé de nouveau une aide du Fonds Monétaire Mondial (FMI).
« Nous excluons totalement tout recours au FMI. L’Algérie est d’abord un pays social », a déclaré le président algérien.
Le pays a traversé des troubles sociaux. Des revendications politiques ont accentué les effets de la crise sanitaire que traverse le pays actuellement. A cet effet, le FMI espérait soutenir l’Algérie de Abdbelmadjid Tebboune dans un recul de 5% du produit intérieur brute (PIB).

Mais, le progrès du pays, dans le secteur agricole évalué aujourd’hui à 25 milliards de dollars, semble rehausser son niveau économique. « Nous avons les moyens d’éviter le recours au FMI », a indiqué le président Tebboune.
Aussi, le président avait réagi sur un sujet similaire concernant la chute des prix du pétrole lié à la pandémie du covid-19. Pour lui, face à des situations économiques instables, il préfère faire des prêts auprès des citoyens que de faire recours à la FMI ou à la Banque mondiale.

Toujours pour Tebboune, « L’endettement porte atteinte à la souveraineté nationale », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des médias. La crise financière qui menace l’Algérie a pour raison fondamentale l’affaiblissement et la réduction des cours du pétrole.

Par ailleurs, le président Tebboune a indiqué aussi que l’argent du circuit informel, notamment hors du système financier traditionnel, représentait « entre 6 000 milliards de dinars (42,57 mds EUR) et 10 000 milliards de dinars (près de 71 milliards d’euros) », assurant que les propriétaires de fonds auraient « toutes les garanties et les facilitations (…) pour contribuer à l’économie nationale ».
Notons que la situation du coronavirus demeure galopante avec 441 nouveaux cas dans le pays, a annoncé le ministère de la santé le dimanche 5 juillet dernier. L’on recense plus de 15.941 cas positifs et 952 morts. Cette hausse des chiffres, selon les autorités, provient du relâchement de la population des mesures préventives et de protection du covid-19.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *