Air France au Togo : un courrier brûlant du ministre Affoh Atcha-Dédji à la compagnie

Les relations se détériorent entre le ministère du transport et la compagnie aérienne française Air France au Togo. Ainsi le…

Parredaction Catégorie Société le 8 décembre 2020 Étiquettes : , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Les relations se détériorent entre le ministère du transport et la compagnie aérienne française Air France au Togo. Ainsi le ministre des transports Affoh Atcha-Dédji a interpellé la direction générale de la compagnie.

C’est dans un courrier que le ministre Affoh Atcha-Dédji a encensé le comportement déplorable de Mme Christine Quantin, l’actuelle Déléguée Bénin-Togo d’Air France.

Un dysfonctionnement au niveau du personnel de Air France au Togo

Depuis quelques années, les efforts se multiplient pour positionner le Togo comme un hub logistique de la sous-région. Et pour ce faire, le Gouvernement veille à ne laisser prospérer aucune irrégularité de nature à compromettre cette vision. Les manquements observés par l’autorité togolaise sont tout aussi flagrants.

Ainsi, il est déploré une mauvaise gestion des employés de Air France au Togo et la désunion orchestrée entre ces derniers. « L’attitude de l’actuelle déléguée Mme Christine Quantin, semble ne pas s’inscrire dans la dynamique profitable aussi bien à Air France qu’au Togo. Elle semble vouloir semer une certaine graine de division entre les employés de la délégation Air France au Togo au point de tenter de jeter l’opprobre sur les agents que tout un chacun au Togo apprécie énormément tant par leurs valeurs morale que professionnelle », lit-on dans ce courrier.

Il était donc nécessaire et opportun de signaler ces faits. Le but étant donc de faire en sorte que l’attitude affichée par la Déléguée ne puisse continuer par nuire l’harmonie et l’efficacité qui fait de la délégation Air France au Togo, la compagnie la plus appréciée par les togolais.

Une récente accusation envers la compagnie

L’actuel ministre de l’enseignement supérieur, qui était chargé du centre de prise en charge des malades de la Covid-19 (CHR Lomé commune), avait déploré le comportement irrationnel de la compagnie Air France au Togo en pleine pandémie. Ainsi, le Prof Majesté Ihou Wateba avait étalé ses inquiétudes face à la propagation « rapide » de la pandémie et sur les décisions de la compagnie Air France.

Pour le responsable du centre de traitement du Covid-19, la fermeture des frontières aurait du être maintenue afin de protéger les populations. Dans ce sens, Prof Ihou Majesté Wateba avait donc dénoncé les tractations pour autoriser la compagnie aérienne Air France pour lancer ses activités vers le Togo. « (…) Comment peut-on comprendre que Air France, qui n’est pas une compagnie togolaise, s’apprête à relancer ses activités ? Air France a négocié avec les pays africains et on voit partout que cette compagnie va reprendre ces vols vers l’Afrique notamment vers le Togo. C’est impardonnable. Pour nos gouvernements ce n’est pas normal. Parce que les gouvernements doivent aussi penser à l’intérêt des populations, ils doivent avoir pitié de nous les médecins. Nous sommes toujours en première ligne, il faudrait bien qu’ils tiennent compte de cela », avait déclaré le professeur. « C’est Air France qui a envoyé les premiers cas de Coronavirus au Togo», s’était-il emporté.

Avec cette nouvelle affaire, le torchon semblerait bruler plus entre les autorités togolaises et la compagnie française.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *