vendredi, septembre 24, 2021


AIGE: pas de risques à prendre, c’est ce que confirme cette nouvelle installation

Le centre de dépistage de l’ AIGE (Aéroport International Gnassingbé Eyadéma) de Lomé est désormais opérationnel. Il a été réceptionné…

Parredaction Catégorie Santé le 20 août 2020 Étiquettes : , , , , , , ,


Le centre de dépistage de l’ AIGE (Aéroport International Gnassingbé Eyadéma) de Lomé est désormais opérationnel. Il a été réceptionné par les autorités togolaises, vendredi. Au Togo, les aéroports sont rouverts depuis le 1er août dernier. En marge de cette réouverture, les autorités ont pris une série de mesure contraignantes à l’endroit des voyageurs. Objectif : lutter contre toute propagation du virus. Parmi ces mesures, on note les dépistages à l’arrivée comme au départ. Dans cet ordre d’idées, l’ancienne aérogare de l’AIGE a été transformée en centre de dépistage.

Après quelques mois de travaux, l’ancienne aérogare de l’AIGE a été muée en centre de dépistage contre la Covid-19. Ce centre de dépistage a été réceptionné, vendredi 14 août 2020, par le Ministre des Infrastructures, Mme Zouréhatou Kassah-Traoré et son collègue de la Santé, Pr Moustapha Mijiyawa.

C’est au cours d’une cérémonie qui a vu la présence du Coordinateur National de la Gestion de Riposte contre Covid-19, le médecin Col. Djibril Mohaman ainsi que du Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), Col. Gnama Latta, entre autres.

Ce laboratoire moderne servira d’accueil pour les voyageurs qui y seront soumis à des prélèvements ou des tests au coronavirus PCR dans un délai record avant qu’ils ne quittent l’aéroport.

Laboratoire de niveau 2 à l’ AIGE

Les travaux de ce centre à l’ AIGE ont été réalisés par l’entreprise IDEA. Ils ont consisté au revêtement du sol, à la création des cloisonnements, portes et laboratoire moderne de niveau 2, au réaménagement des salles VIP. L’entreprise a également réaménagé des salles VIP de prélèvements, de quarantaine, des zones d’arrivée et départ. Le hall a été climatisé ainsi que l’électricité renforcée, etc.

Concrètement, grâce à ces nouvelles installations, le voyageur, à son départ comme à son arrivée, pourra subir des prélèvements et avoir son résultat de façon numérique et dans des conditions optimales.

« Je veux d’ores et déjà souligner que nous avons des retours très satisfaisants des voyageurs. Le Togo est aujourd’hui le premier pays dans la sous-région à disposer d’une telle structure dans son aéroport », a glosé la Ministre des Transports et des Infrastructures. Ces nouvelles installations permettent aux voyageurs de voyager en toute sécurité, a-t-elle insisté.

Le Togo ne veut pas prendre de risque

Des tests de dépistage à l’ AIGE ? Oui. Mais pourquoi les imposer au départ ? Pour le médecin-Colonel Djibril Mohaman, le Togo a pris la décision de ne pas prendre un virus venant d’un autre pays ou d’en envoyer. C’est pour cela, dit-il, que les prélèvements seront faits au départ comme à l’arrivée aux voyageurs.

Pour se faire, ces dernières doivent se conformer aux changements intervenus à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE). Ces changements qui sont pris dans le cadre de la lutte contre le virus sont consultables sur le site de l’AIGE.

« Après toutes ces installations, nous avons procédé à un test grandeur nature en simulant 100 passagers au départ et autant à l’arrivée », a relevé le Col. Latta, Directeur Général de l’ANAC. Ce dernier a expliqué que si les frontières sont restées fermées pendant tout ce temps. C’est pour permettre aux pays de prendre toutes mesures nécessaires pour rouvrir dans les meilleures conditions.

Le Centre de dépistage a une capacité d’accueil d’environ 2500 passagers par jour pour les prélèvements.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *