Pour l’agriculture au Togo, la BIDC met 1 milliard de Francs sur la table

Pour l’agriculture au Togo, la BIDC met 1 milliard de Francs sur la table. En effet, cette action s’inscrit dans…



Pour l’agriculture au Togo, la BIDC met 1 milliard de Francs sur la table. En effet, cette action s’inscrit dans le cadre de la politique de relance des pays post-covid19.

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) vient de lever 50 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA. Ces fonds, qui bénéficieront à 7 pays de la sous-région y compris le Togo, devront permettre de financer plusieurs projets agricoles visant à redynamiser le secteur agricole.

Un coup de pouce à l’agriculture au Togo

De façon globale, un ensemble de 19 projets éligibles a déjà été sélectionné pour bénéficier de ces fonds. Dans ce dessein, le Togo est représenté par le Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT) qui bénéficiera ainsi d’un milliard de francs CFA. Une aide conséquente pour cette plateforme mise en place afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des petits producteurs agricoles du secteur de l’agriculture au Togo.

“Le financement de ces projets contribuera non seulement à la reprise de l’économie, mais également à la création d’emplois, au renforcement de la sécurité alimentaire, à la lutte contre la pauvreté et au soutien des PME à travers des institutions financières”, a indiqué la BIDC.

Par ailleurs, ces premières facilités sont divisées en deux catégories. D’une part, 22 milliards de FCFA seront alloués aux initiatives menées par le secteur privé et d’autre part, 34 milliards reviendront aux initiatives portées par les États.

Rôle de PADAT dans le secteur de l’agriculture au Togo

Le PADAT s’inscrit dans la logique de la relance de la coopération entre le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et le Gouvernement du Togo. Ainsi, suite à l’adoption du Document Complet de Stratégie de Réduction de la Pauvreté et du PNIASA, un nouveau document de référence a été élaboré puis validé sur le Plan National de Développement (PND) afin de remettre sur de bons rails l’agriculture au Togo.

Ce plan consacré, suit 2 axes stratégiques notamment l’amélioration de la productivité des exploitations agricoles ciblées sur le riz, le maïs et le manioc, et la valorisation ainsi que la mise sur le marché de ces productions agricoles ciblées.

Sous financé par le FIDA, la PADAT a permis à ce jour, la distribution des kits d’intrants agricoles et l’appui-conseil technique à plus de 53 400 agriculteurs. Aussi, il a permis l’aménagement de 62 ha à titre pilote, la fourniture de 10 motoculteurs et la formation de 10 producteurs agricole.

Lire aussi: Agriculture au Togo : les experts réfléchissent sur de nouvelles variétés végétales

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.