Afrique : le Port de Lomé à nouveau distingué

le Port de Lomé continue à se distinguer par son attractivité. c’est le constat qui ressort du rapport sue le…

Parredaction Catégorie Dossiers le 31 août 2020 Étiquettes : , , , ,

le Port de Lomé continue à se distinguer par son attractivité. c’est le constat qui ressort du rapport sue le commerce extérieur. Ce rapport est publié par l’Institut national de la statistique économique et démographique (Inseed) . 

En effet, selon le rapport de l’INSEED, sur la période 2019, le Togo a été le premier fournisseur du Cameroun sur le continent. Le Nigéria vient en deuxième position. Sur le plan mondial, le pays est le 3ème derrière la Chine et la France. Le Togo a livré 6,6% des marchandises importées sur le territoire, selon ce rapport de l’INSEED.

« Les caractéristiques du port de Lomé lui confèrent une certaine attractivité, qui fait en sorte que des opérateurs économiques y ont créé des plateformes destinées à accueillir des produits d’origines diverses redistribués dans différents pays », lit-on dans le document. Le pays doit cette performance aux transbordements effectués au Port de Lomé, en direction des ports de Kribi et de Douala. Concrètement, le Togo a fourni en 2019, 500 000 tonnes de carburants et lubrifiants au Cameroun. Pourtant, Lomé n’est pas exportatrice de ces produits.

Le Port de Lomé classé meilleur hub d’Afrique de l’ouest

En 2017, 2018 puis 2019, le Togo a été classé meilleur hub de transbordement d’Afrique de l’ouest et du centre. Le prix lui a été décerné par la Fondation African Ports Awards. Cette association internationale œuvre pour l’excellence des ports africains. Cette troisième distinction de suite pour ce même prix traduit les efforts engagés par les autorités togolaises. Et ce, pour faire du Port de Lomé un hub incontestable.

« Le rôle de l’Etat est plus que déterminant dans la compétitivité des ports à travers les mécanismes de concession et de régulation des activités maritimes et portuaires », soulignait le Directeur général du Port, Fogan Adegnon. En 2017, le PAL avait raflé le prix du Meilleur Port performant en progression de trafic. Le Port de Lomé, à travers plusieurs distinctions, ne cesse d’affirmer son hégémonie dans les trafics maritimes en Afrique. C’est l’un des poumons économiques du Togo.

Les activités de transbordement en pleine hausse

Entre 2012 et 2019, les activités de transbordement au Port de Lomé ont augmenté de près de 50 fois. Les volumes transbordés représentaient, en 2019, 64% du trafic global, soit plus de la moitié. Pourtant, en 2012, il était autour de 4%. Les tonnes des marchandises transbordées étaient évaluées à 14,2 millions en 2018. Ces transbordements permettaient au Togo de côtoyer même un grand pays comme la Côte d’Ivoire. 22 millions de tonnes de marchandises traitées pour Lomé et 24 millions pour Abidjan en 2018.

En somme, la prouesse du Port de Lomé dans le domaine de transbordement est liée aussi à l’essor dans le domaine des conteneurs. Ce dernier est un artisan indispensable pour la progression des activités économiques au sein du port. D’ailleurs, la capitale togolaise est la principale plateforme à conteneurs dans la sous-région. Le nombre d’EVP est élevé à près de 2 millions au Togo. Grâce à cela, la plateforme togolaise devance Tema (1,01 millions d’EVP) et Pointe-Noire (739 000 EVP).

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *