mercredi, décembre 7, 2022


Accès à l’eau potable et assainissement au coeur d’un atelier ouvert à Lomé

Le ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise a ouvert jeudi 29 septembre 2022 à Lomé (Hôtel 2 Février), un…

Parredaction Catégorie Société le 30 septembre 2022 Étiquettes : , ,


Le ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise a ouvert jeudi 29 septembre 2022 à Lomé (Hôtel 2 Février), un atelier sur la délégation du service public de l’eau potable et de l’assainissement en milieu rural et semi urbain au Togo.

La mission assignée au ministère de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, conformément à la Feuille de Route gouvernementale Togo 2025, portée par le Président de la République, Faure Gnassingbé, est d’atteindre à l’horizon 2025, 95 % d’accès à l’eau potable en milieu rural, 85 % en milieu semi urbain, 75 % en milieu urbain hors Lomé et 80% dans le Grand Lomé. Soit un taux de desserte national de 85%.

Assainissement et eau potable pour tous

 L’amélioration de l’Approvisionnement en Eau Potable et de l’Assainissement (AEPA) des populations constitue un enjeu très important pour le Togo, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et de l’atteinte des objectifs du Millénaire.

Accès à l’eau potable et assainissement au coeur d'un atelier ouvert à LoméPrécisément, l’ouverture des travaux présidée par Hatim Tchabore, Secrétaire général dudit ministère, s’inscrit dans le cadre des études permettant la contractualisation de l’exploitation des mini AEP ( Approvisionnement en Eau Potable) et des PMH ( Pompe à Motricité Humaine ) avec les partenaires.

Forte d’une longue coopération avec le Togo, l’Agence Française de Développement (AFD), qui est l’un des principaux partenaires du secteur, a été sollicitée pour apporter son financement et son assistance technique à la mise en place du plan d’investissement de la SP-EAU (Société de Patrimoine Eau et Assainissement en milieu urbain et semi-urbain). Ces investissements s’inscrivent dans le Plan National de Développement (PND).

L’appui de l’AFD

En juin 2020, le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy et le directeur de l’AFD au Togo, François Jacquier-Pelissier ont signé, deux conventions de financement.

Accès à l’eau potable et assainissement au coeur d'un atelier ouvert à LoméEn fait, il s’agit d’une convention pour la réalisation d’infrastructures modernes d’AEP dans les régions septentrionales du Togo et une convention en vue d’amorcer un vaste programme d’assainissement (Eaux pluviales – Eaux Usées – Boues de vidanges – Déchets solides) dans l’agglomération du Grand Lomé.

Ainsi par ces conventions, l’AFD met à la disposition de l’État togolais un total de 40,7 millions d’euros (26,7 milliards de francs CFA) dont 40 millions d’euros (26,2 milliards de francs CFA) en prêt souverain à un taux très concessionnel et 0,7 million d’euros (0, 5 milliard de francs CFA) sous forme d’avance remboursable.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.