dimanche, décembre 4, 2022


Togo: Accélerer les travaux d’aménagement de routes à Lomé

En visite mercredi dernier sur quelques chantiers en cours à Lomé, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la…

Parredaction Catégorie Société le 27 juillet 2022 Étiquettes : , , ,


En visite mercredi dernier sur quelques chantiers en cours à Lomé, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme foncière, Koffi Tsolényanu a assuré la population d’une amélioration des travaux d’aménagement des routes.

Le drainage des eaux pluviales revêt une importance particulière dans les zones urbaines. Pour lutter contre les inondations récurrentes à Lomé, d’importants travaux de drainage des eaux de pluie sont menés depuis plusieurs années. Cependant, certains chantiers prioritaires, lancés il y a plus d’un an, ont pris du retard..

Combler le retard des travaux d’aménagement des routes à Lomé

En effet, tous ces travaux sont en lien avec l’axe 3 de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 : « Moderniser le Togo et renforcer ses structures ». C’est la concrétisation de la volonté du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, de faire du Togo un pays moderne à travers le développement des infrastructures et l’amélioration du cadre de vie des populations ainsi que des activités économiques.

En contrôlant l’écoulement des eaux de surface des zones urbaines, le drainage des eaux pluviales contribue à éviter les inondations et la formation de mares d’eau stagnante. Ceci permet de limiter la propagation des maladies et d’éviter la formation de sols boueux.

Or, certains chantiers prioritaires, lancés il y a plus d’un an, ont pris du retard, a reconnu le ministre de l’Urbanisme, Koffi Tsolényanu. Ils concernent des canaux de drainage sur plus de 14km pour un investissement de 30 milliards de Fcfa sur les communes de Golfe 1 et de Golfe 2 avec l’installation d’un collecteur dans cette dernière.

Pour ce faire, « Le gouvernement est impatient d’apporter à la population de ces quartiers un soulagement rapide à leurs problèmes liés à l’assainissement et à la circulation des personnes », a indiqué Koffi Tsolényanu.

Enfin, cette visite du ministre, matérialise sa volonté de toucher par lui-même du doigt l’état d’avancement des travaux. Également, de recueillir les préoccupations des populations liées à l’impact des activités pour y apporter des solutions idoines. Il s’agit aussi de demander aux entreprises de faire le travail dans les règles de l’art afin de livrer des ouvrages de qualité dans le délai imparti.

L’AFD dans l’aménagement urbain au Togo

Le 31 mai 2018, le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé présidait une cérémonie d’inauguration du 4ème Lac à Akodésséwa-Kpota.

Lire aussi: Infrastructures routières : des nouveaux tarifs aux postes de péage au Togo en vigueur ce jeudi

En effet, suite aux études menées, les autorités togolaises ont adopté la variante “Rétention maximum” et celle dite “4è lac”. Une initiative qui s’inscrit dans l’aménagement du système lagunaire. L’Union Européenne a donc accordé des fonds au Gouvernement togolais afin de financer le Projet d’Aménagement Urbain du Togo – Phase 2 (PAUT II). La gestion du financement du projet est déléguée à l’Agence Française de Développement (AFD).

Concrètement, le projet a pour objectif de répondre à la problématique d’assainissement de Lomé. il s’agit de se focaliser sur l’aménagement dans la zone marécageuse d’un 4e lac d’une surface de 40 ha (relié à l’ouest avec le Lac de Bè et à l’est avec un exutoire d’évacuation principale de ses eaux vers l’océan). Aussi, le drainage des quartiers au nord de la zone portuaire à l’Est de la ville.

Perside Katanga

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.