Budget exercice 2022 : 91,7 milliards de francs CFA pour le secteur de la santé

Au Togo, le budget exercice 2022 élaboré dans un contexte de reprise des activités économiques prévoit une augmentation du taux…

Parredaction Catégorie Finance le 15 novembre 2021 Étiquettes :


Au Togo, le budget exercice 2022 élaboré dans un contexte de reprise des activités économiques prévoit une augmentation du taux de croissance du PIB réel à 6,1% en 2022.

Ce budget donnera priorité à l’exécution des plusieurs projets de la feuille de route gouvernementale. Le domaine de la protection sociale, notamment le secteur de la santé sera pris en compte pour offrir une meilleure couverture santé universelle et un meilleur accès aux services sanitaires à tous.

91,7 milliards de francs CFA dédié au secteur de la santé

Togo : 91,7 milliards de francs CFA dédié au secteur de la santé pour le budget exercice 2022Dans le domaine de la protection sociale, un montant de 91,7 milliards de francs CFA est alloué au secteur de la santé, soit 7% du montant alloué aux ministères et institutions, exercice 2022 2022.

Ce montant, selon l’Exécutif togolais, servira à garantir la couverture santé universelle et l’accès aux services sanitaires à tous. « Les actions sanitaires menées dans le cadre de la lutte contre la covid-19 seront poursuivies, notamment la réhabilitation, la construction et l’équipement des structures sanitaires », précise-t-on.

1.760 milliards de francs CFA pour le budget exercice 2022

Le nouveau budget de l’Etat, exercice 2022, est projeté à 1.760 milliards de francs CFA en ressources et charges contre 1.521,3 milliards de francs CFA dans la loi de finances 2021, soit une hausse de 15,7%.

Un montant de 124,5 milliards de francs CFA est consacré au domaine de la défense et de la sécurité, soit 9,4% du montant alloué aux ministères et institutions.

Togo : 91,7 milliards de francs CFA dédié au secteur de la santé pour le budget exercice 2022

Environ 70 milliards seront réservés pour la réalisation d’action dans le domaine de l’emploi des jeunes, de l’amélioration de l’inclusion financière, de la mise en place d’un registre social des personnes et des ménages, de la poursuite des filets sociaux au profit des communautés à la base et de l’accès à l’eau potable.

Quant aux secteurs agricole, énergétique, minier et des infrastructures, ils se voient allouer un montant total de 20% des montants attribués aux ministères et institutions.

La digitalisation étant au cœur de la stratégie gouvernementale, un montant de 15,7 milliards francs CFA lui sera consacré permettant notamment de développer et moderniser les services numériques et de digitaliser la vie socio-économique.

Bernard Adzorguenu

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.