Loi du travail: 30 inspecteurs de travail du Togo ont prêté serment à la Cour d’Appel de Lomé

Tour à tour, 30 inspecteurs de travail du Togo ont prêté serment ce vendredi 11 décembre à la Cour d’Appel…

Parredaction Catégorie Dossiers le 14 décembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

[bsa_pro_ad_space id=4]

Tour à tour, 30 inspecteurs de travail du Togo ont prêté serment ce vendredi 11 décembre à la Cour d’Appel de Lomé. C’est à l’issue de la formation des cycles 2 et 3 à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA).

Devant les autorités compétentes, les nouveaux inspecteurs ont juré de bien et fidèlement remplir leurs fonctions et de ne pas révéler, même après avoir quitté leur service, les secrets de fabrication et en général les procédures d’exploitation dont ils peuvent avoir connaissance dans l’exercice de leurs fonctions.

Prestation de serment obligatoire pour les inspecteurs de travail du Togo

C’est un passage obligé pour ces 30 inspecteurs de travail du Togo avant leur entrée officielle dans la fonction publique. Ce serment les confirme désormais donc dans l’exercice de leur mission.

« Par cet acte que nous venons de faire, nous nous engageons solennellement devant les autorités compétentes à remplir nos missions selon les règles et notre déontologie », a laissé entendre Hézouwè SETOU, nouveau inspecteur.

Pour Rassidatou MAMAH, également inspecteur, ce sont « des sentiments de satisfaction et d’accomplissement parce qu’un inspecteur du travail sans serment est un inspecteur de travail incomplet. Nous sommes là pour conseiller les travailleurs, les employeurs et maintenant les concilier en cas de conflit individuel et collectif. Et les accompagner en matière d’application des textes, en matière de travail.

S’abstenir de toutes formes de corruption

Au cours de la cérémonie, les obligations ont été rappelées aux impétrants conformément aux textes républicains.

Pour le Directeur Général du travail, Komi Mawusi Douamenyo, « c’est un moment solennel de faire la promesse de bien et fidèlement remplir cette responsabilité qu’incombe aux inspecteurs de travail ». Ainsi, cette cérémonie solennelle, selon le Directeur du travail, donne aux inspecteurs de travail du Togo, le pouvoir de pouvoir faire des mises en demeure et signer des procès-verbaux de conciliations comme des procès-verbaux de non conciliation .

Les inspecteurs de travail du Togo sont ainsi donc tenus de s’abstenir de toutes formes de corruption, des actes qui vont à l’encontre des principes liés à leur fonction et qui peuvent les conduire à faire face à la rigueur de la loi.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *